AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

bloody nightmare teller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
MESSAGES : 126
bloody nightmare teller écrit le Dim 1 Nov - 12:00


Frankie Alicia Cavanaugh
ELEVE MUTANT FT. GAGE GOLIGHTLY


solitaire, taquine, coquette
rancunière, impulsive, perfectionniste
 empathique, manipulatrice, méfiante

  se lève aux aurores pour s'entraîner les arts martiaux et la boxe sont ses sports de prédictions  grosse fan de comics joue aux jeux vidéos pour écraser les autres  déteste le café adore qu'on se retourne derrière elle  s'entoure plus de garçons que de filles a dû mal à être tolérante avec sois-même et les autres se remets très souvent en question parle peu de ce qu'elle est réellement  aime abuser de son physique pour parvenir à ses fins à recours rapidement à la violence  dors avec une peluche, K. (mais ça reste entre nous) craque seule, ne veut jamais qu'on la voie comme faible  fuit entre autres les relations poussées, elle n'arrive jamais à accorder sa confiance à autrui.
     
 
Surnom(s): Faites-vous plaisir à vos risques et périls.
Age: 21 ans.
Date et lieu de naissance: Oxford, le 18 juin 2000.
Nationalité: Anglaise.
Origines: Anglaise et Hongroise.
Statut civil: célibataire, pour le bien collectif.
Orientation sexuelle: hétérosexuelle.
Etudes: Sociologie et Sport.
Pouvoir/Particularité: Phobiekinésie
Niveau: Niveau 3
Groupe: Dauntless Tigers
Nom de super-héros:
Code:
<pris> phobia </pris> frankie a. cavanaugh
Avatar:
Code:
<pris> gage golightly </pris> frankie a. cavanaugh
Crédits: tumblr.
one day baby we'll be old
Comment et quand avez-vous découvert votre pouvoir/particularité ?
Avant toute chose, je n'ai jamais choisie d'être ainsi. J'avais quoi ? 4 à 5 ans par là, je faisais d'horribles cauchemars qui faisaient trembler ma chambre de mes hurlements ou bien c'était mes draps qui étaient remplis de pisse. C'était épuisant, je ne voulais jamais fermer les yeux, ils me retrouvaient toujours. Mon père, mon cher Paul était chercheur dans les insomnies, la qualité du sommeil bref vous m'avez compris je ne sais plus le mot exact. Une aubaine n'est-ce pas ? Sauf que j'ai été son sujet expérimental sur les cauchemars, les peurs et les phobies que l'on exploité lors de notre sommeil. Naïve et enfantine, je m'exécutais à ses nombreux examens et expérimentations lorsque je m'endormais. Ils ont même essayé l'hypnose pour faire avancer la sience disait-il. Ca a dû duré 2 ans à peu près. Épuisée, je continuais à espérer un quelconque repos et une cure pour remédier à ma maladie. Cet homme, mon père assoiffé de connaissance et de reconnaissance pour sa thèse me poussa à bout jusqu'à (ce que l'on raconte) mon corps lâche prise. Ils m'avaient emportés un court instant, j'ai peu de souvenirs exacts, des images floues, des ombres... Mais c'était moi qui devant eux. Je les avais massacrée avec beaucoup de force et de colère. Mes cauchemars, ses ombres putrides n'étaient plus que souillures et j'étais seule dans la pénombre de mon inconscient.

Depuis je n'ai plus eu de cauchemars, ils étaient bel et bien partis pour de bon. Mon père était mon héro et j'étais sa réussite professionnelle. Je crois que j'ai découvert mon pouvoir vers 14 ans, lors de la puberté. Les expériences durant mon enfance ont développé cette sensibilité à découvrir les peurs d'autrui mais aussi à les contrôler.

« C'était mon premier rencard, le premier garçon qui m'avait souris et proposer à sortir avec lui. Je vous dis pas comment j'étais intimidée et excitée à la fois, pour une fois on faisait attention à moi et j'en demandais encore et encore... Il m'attendait nerveusement devant ma maison, il avait prévu de m'emmener manger un hot-dog et puis jouer aux jeux vidéos chez lui. Les jeux de combat étaient mes préférés, j'aimer dominer avec des personnes exclusivement féminin. Bref, je m'égare excusez-moi. Le moment fatidique arriva, évidemment mon petit copain boutonneux et stressé posa ses mains sur mon corps déposant sa chaleur corporelle sur ma peau brûlante et curieuse des sensations, et enfin ses lèvres. J'aimais cette sensation d'être enfin désirée malgré mes insécurités, l'adrénaline se déversa dans mes veines et je pris le contrôle de la situation avec plus de fougue, jusqu'à que son corps fébrile tremble. Il avait les yeux fermés et transpirait la peur, il n'arrivait pas à se réveiller malgré mes appels. Avec quelques minutes de recul je compris ce qu'il était entrain de vivre car je l'avais moi même vécu il y a des années. Ce qui me procura d'ailleurs des frissons sur tout le corps. Le seul moyen de le réveiller était que ça soit encore plus intense et choquant... Du moins c'est comme ça que je l'avais perçu. En me concentrant, j'entendis cet echo de peur et de cris, j'étais à la fois spectatrice et actrice de ce moment, sa phobie était ma marionnette. Selon mon plan je le fis hurler et pleurer de peur jusqu'à qu'il se réveille, pour le sauver de cette prison. Mais il était faible et eu une distorsion de la réalité. Sa folie comme ils l'appelaient l'incarcéra dans un hôpital et je ne le revus plus jamais. En effet ses parents m'accusèrent de l'avoir traumatisé, abusé de lui voir drogué... Et je fus la phobie de mon collège. Crainte et seule étaient mes deux amies,  mes deux forces. »

Aviez-vous déjà entendu parler de l’école avant d’y être amené ?
La renommée de mon père avait fait plusieurs échos dans le surnaturel, notamment avec des vidéos de mes hypnoses. Il avait été contacté sur plusieurs conférences dont ce projet d'école pour les étudiants possédants des dons. On entendait parler à table, et avec son ego grossissant voulait faire partie des piliers majeurs de cette académie promettante selon ses dires.

Personnellement, je savais qu'il avait toujours sû ce que j'étais devenue à cause de son zèle scientifique à mon égard. Même si je ne lui ai jamais avoué, j'aimais me venger en m'infiltrant dans son sommeil devenant à mon tour bourreau. Naturellement, il m'y envoya pour enfin se débarrasser de ses migraines nocturnes, mais aussi pour en apprendre toujours plus sur place.

Quels étaient vos premiers ressentis face à l’école ?
Concrètement, je n'avais pas peur de ce nouveau départ comme ma mère aimait me le faire entendre. Les personnes qui tournoyaient autours de moi étaient insignifiants et je leur accordais peu d'importance. Seulement la seule inquiétude était que j'appartenais désormais à la banalité auprès de ces mutants, et certains dons étaient plus impressionnants que d'autres pour attirer le regard mais aussi le respect... Je perdrai cette crainte habituelle dès qu'on croisait mon regard et mon sourire en coin.

Etant une éternelle solitaire, je devais me fondre dans la foule méprisant les faibles et naïfs à la création de cet eldorado. Participant à de nombreux clubs sportifs, j'ai pu trouvé ma force dans la violence des sports et ainsi attirer les regards sur moi.

Quel est votre pouvoir/particularité ?
Le terme exact que mon père a pu déterminer était la Phobiekinésie. Je contrôle les peurs et phobies, un total contrôle dans le sommeil de la personne. Je peux déclencher cette phobie sous forme de cauchemar et en être maître, influençant le degré de peur selon ma volonté et ma force.

A terme j'aimerai pouvoir imposer ce contrôle sous forme d'une illusion avec une personne éveillée. Peu de personnes sont réceptives (bien évidemment) et demandant énormément de force et de concentration pour réussir à franchir les barrières.

Mon don selon les dires des professeurs pourraient aider la médecine voir les personnes dans le besoin pour vaincre leurs peurs. Je ne suis pas de cet avis, ayant réussis à battre la mienne jeune et je les méprise. Même si cela est amusant je le reconnais, s'immiscer dans les cauchemars d'autrui demande beaucoup d'énergie et mon endurance est actuellement limité. Je ne peux pas rester plus de cinq minutes dans un esprit.

Est-ce que votre famille et vos amis savent que vous êtes différent ou avez-vous gardé le secret ?
Mon père, étant l'initiateur de mon pouvoir était bien conscient de ce qu'il avait pu déclencher chez moi. Ma mère absente sous son masque d'épouse de scientifique impeccable et de mère souriante fit mine de rien savoir jusqu'à que son mari lui en parle en privé. Le projet de l'école les ravit, mais on sait tous pourquoi. Ils avaient peur de la triste réalité de la chose, leur unique fille n'était pas normale, elle n'avait jamais été sociable et ne faisait rien comme une adolescente de son âge.

En douce, je discutais beaucoup sur le net, cela m'éviter le rapport sensorielle du toucher et interner un autre individu. Et j'avais essayé de me rapprocher des personnes différentes comme moi. Après avoir fait le tris entre vrai et fake, j'étais le seul cas de Phobiekinésie, et ça c'était le plus excitant, le fait d'être unique. Je discutais sous un pseudo, peut-être que certains élèves m'ont reconnus et l'attention que je pourrai leur procurer me réconforterai.


Je m'appelle Aurélie, j'ai 23 ans maintenant u_u... Enfin plutôt sur la fin, en février j'aurai +1 à mon compteur et ça me déprime ! J'ai fait des études pour être web designer et maintenant je glande en recherchant nonchalamment un job. J'ai découvert le rpg vers 15 ans (c'était encore sous aceboard *vieille spotted*) et je n'ai pas pu m'en séparer depuis, j'y retourne toujours et j'apprécie énormément le thème mutant x-men car secrétement j'ai toujours voulu être dans un film, une BD Comics en étant que super héroïne ou mauvaise (oui elles sont plus badass), j'adore les Comics et en particulier les DC  cutie  


_________________

The show must go on

My inner demon, he is screamin' at me, "Take her now! This is your only chance, won't get another, don't let me down.
© signature by anaëlle.


avatar
MESSAGES : 136
Re: bloody nightmare teller écrit le Dim 1 Nov - 12:39

Coucou toi crazy love


Bienvenue ici, si tu as des questions n'hésites pas love love

_________________
'tiny little bird'
Eh bien monsieur l’expert en linguistique, « peace » est un terme qui peut être aussi utilisé en temps qu’interjection, salut, ou fin d’phrases, donc essaies de trouver un autre moyen de passer pour un con, ce que d’ailleurs entre nous, tu réussis à merveille. Peace.
avatar
MESSAGES : 126
Re: bloody nightmare teller écrit le Dim 1 Nov - 13:16

Merci beaucoup love !
Je viendrai compléter tout ça demain et rapidement surtout crazy love
avatar
MESSAGES : 2042
Re: bloody nightmare teller écrit le Dim 1 Nov - 14:15

Une copine de Teen Wolf ! excited cutie Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche ! crazy love Hâte de découvrir ton personnage

_________________

 - The feelings got lost in my lungs
and I burst into flames -
avatar
MESSAGES : 126
Re: bloody nightmare teller écrit le Dim 1 Nov - 14:22

Héhéhé Erica était la meilleure femelle heh love

Au final j'arrive très bientôt, je finis rapidement hug

_________________

The show must go on

My inner demon, he is screamin' at me, "Take her now! This is your only chance, won't get another, don't let me down.
© signature by anaëlle.


avatar
MESSAGES : 287
Re: bloody nightmare teller écrit le Dim 1 Nov - 16:41

C'est triste snif les scientifiques sont sans scrupules parfois mais


   
Bienvenue à la Levram School !


     Ça y est tu as passé la fameuse étape de la présentation et tu fais désormais, officiellement partie des nôtres !   Ce qui veut dire que tu peux maintenant déambuler librement dans les couloirs de la Levram School et dans les rues de New-York, si c'est pas la classe ça !  Cool Enfin, avant toute chose je te conseille quand même d'aller vérifier que ton avatar et ton pouvoir se trouvent bien dans le bottin ainsi que d'aller recenser ton pseudo de super-héros si tu en as un, ça évitera tout problème par la suite et puis au moins, tu seras tranquille.  angel Ensuite tu peux aller te trouver des copinous (ou plus si affinité  siffle  Arrow ) par ici, c'est gratuit et toujours plus intéressant que les curlys (sisi je t'assure)  What a Face et un logement ici ou une chambre pour les recevoir et te la péter. Si malgré tout, tu te sens toujours seul ou pas assez entouré, tu peux toujours aller te créer un scénario.  hug Enfin n'oublie pas de garder un oeil du côté des nouveautés du forum, ça serait dommage de passer à côté de quelque chose ! Et parce que les héros ça aime aussi s'amuser et se reposer, le flood et les jeux sont faits pour ça alors passe y faire un tour, ça ne sera que plus drôle !  

   Malgré tout ça, si tu as des questions, besoin d'aide ou juste envie de discuter (ou ce qui te passes par l'esprit   ), n'hésite pas à contacter le staff qui se fera un plaisir de te répondre.  gros smile

   Allez, amuse toi bien sur RECKLESS AND BRAVE !  crazy love  

_________________

- the hardest thing in this world is to live in it -


Spoiler:
 
avatar
MESSAGES : 1396
Re: bloody nightmare teller écrit le Lun 2 Nov - 9:57

GAAAAAAAAAGE
On la voit trop rarement, c'est dommage
J'ai tout adoré, du pouvoir au prénom à l'avatar à l'histoire cutie Bienvenue parmi nous

_________________
running still
bang my head against the wall. though i feel light headed, now i know i will not fall. i will rise above it all. found what I was searching for © pathos
Contenu sponsorisé
Re: bloody nightmare teller écrit le

bloody nightmare teller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bloody Sunday de Paul Greengrass (2002)
» Chocomint
» Il faut sauver le soldat Ryan
» INFOS CARENTAN LIBERTY'S MARCH
» Bloody Omaha en Italie...

Reckless and Brave :: 
Hold us
 :: les registres du s.h.i.e.l.d :: candidatures approuvées
-