AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
MESSAGES : 39
Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden écrit le Sam 31 Oct - 23:08


Lloyd, Sasha Braeden
ELEVE MUTANT FT. Dylan O'Brien


méfiant, dur envers lui même, tête brûlée
protecteur, rusé, surdoué
 manipulateur, impulsif, un vrai clown

 Lloyd déteste se lever tard le matin. Pour lui, il faut profiter de la journée dès le début sinon tout est perdu. On ne sait jamais de quoi sera fait le lendemain Vous le verrez souvent avec du café vanille et un muffin aux myrtilles, ses péchés mignons !  Il adore tout ce qui concerne le sport, les combats à mains nues. Il ne fera jamais parti de l'élite, mais il se débrouille Changeant, il peut autant vous envoyer bouler que vous coller  Lloyd est du genre à aimer distraire tout le monde, quitte à passer pour le débile de la classe ou le clown il s'en fiche Très intelligent et rusé, il réussira tout le temps à s'extirper d'une situation allant à l'inverse de son envie   Par moment sentimental, il aime admirer le ciel étoilé avant de s'endormir Il porte toujours sur lui une photo de famille, quand il y avait encore sa petite soeur Son coeur et son esprit sont constamment entre deux. La lumière et le noirceur se vouent un combat sans issu, jusqu'à ce qu'un meurt pour laisser l'autre régner. Mais lequel ?  Si Lloyd vous compte dans ses proches, il vous sera loyal et fera tout pour vous protéger Sa famille lui manque horriblement mais jamais il ne l'avouera  Malheureusement comme tout être humain, Lloyd possède une peur qu'il tente par dessus tout de cacher : il a peur du noir Il est atteint d'analgésie congénitale. En clair, il ne ressent aucune douleur  Depuis toutes ses péripéties, le jeune homme est pris de crise de panique et d'insomnies. Toutes ses souffrances psychologiques se voient au travers de son physique Même s'il ne ressent pas la douleur physique, intérieurement, Lloyd se détruit à petit feu Il adore tout ce qui concerne la musique (danse, instruments, chant) même s'il n'est pas forcément doué en tout mais également la lecture, cet univers qui permet de s'enfuir du quotidien si douloureux Un vrai chef cuisinier, Lloyd adore cuisiner et excelle en la matière ! Le jeune homme se voit être doué dans les armes, pas forcément celle à feu. Il possède une sorte de journal intime. Oui, même les garçons peuvent en avoir un !
     
 
Surnom(s): Il n'a pas vraiment de surnoms au vu de son prénom plutôt inhabituel. Alors faites vous plaisir, mais attention, le jeune homme peut donner également son avis (gentiment, c'est promis)
Age: 24 ans
Date et lieu de naissance: 18 juin 1997 à Seattle
Nationalité: Américaine
Origines: Américaine et Anglaise
Statut civil: Célibataire, avec son caractère de bad boy, Lloyd plait aux filles mais quant à lui, disons simplement qu'il s'en fiche !
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Etudes: Sciences (Biologie, Physique, Chimie, Svt, Maths), Sociologie (comportement humain)
Pouvoir/Particularité: Intangibilité totale. Vous savez, le passe-muraille ? Et bien c'est la même chose. Lloyd peut passer au travers de tout en se rendant intangible. C'est à dire qu'il n'est plus réellement matière. Murs, objets, personnes, éléments...Il lui suffit de se concentrer, de vouloir passer au travers et il le fait. Que ce soit son corps entier ou une simple partie de lui. De plus, Lloyd peut également rendre quelqu'un ou un objet intangible (par exemple un meuble). Cette partie de son pouvoir lui demande un peu plus d'énergie mais avec de l'entrainement, le jeune homme a réussi à compenser et à ne plus en ressentir la fatigue, la douleur. A vrai dire, le jeune Braeden ne ressent jamais la douleur puisqu'il a une analgésie congénitale. Une chance pour lui non ?
Sans aucune répercussion...Du moins c'est ce qu'il pensait. Il se peut, qu'en passant au travers d'une personne, il provoque une conséquence irréversible. Comme pour sa petite soeur, ou sa mère. Lloyd ne contrôle pas cette partie de son pouvoir. Il ne sait pas réellement quand cela va se produire. Alors il évite de toucher les gens. Tout le temps. Et toujours. Son pouvoir peut être destructeur, il peut donner la mort et il l'a bien compris. Une situation qui le plonge, petit à petit, dans cette noirceur qui n'a jamais réellement quitté son esprit et son corps...
Niveau: 4
Groupe: CUNNING FOXES
Nom de super-héros: Untouch
Code:
<pris> Intangibilité </pris> Untouch
Avatar: Dylan O'brien
Code:
<pris> Dylan O'brien </pris> lloyd s. braeden
Crédits: Tumblr, Fanpop

one day baby we'll be old

Seattle - Printemps 2002

« Chut bébé chat, tu vas réveiller papa et maman. Je suis là maintenant, ne pleures plus ». Sa petite soeur. Lloyd n'était peut être âgé que de 6 ans, mais il commençait petit à petit, à grandir bien trop vite. Sa mère avait accouché il y a quelques mois, mais son avancée vers un meilleur état se faisait avec lenteur. Son père était présent et répondait à tous ses désirs. Alors, Lloyd en tant que grand-frère, s'était mis à veiller sur elle. Il le devait. Pour le bien de sa famille. « Hey ! Doucement avec le biberon, tu vas avoir mal au ventre bébé chat. » Bébé chat, c'était le surnom qu'il lui avait trouvé. Pourquoi ? Parce qu'elle n'était encore qu'un bébé et parce que Lloyd adorait les chats et ce petit être en représentait un, à ses yeux. Attendant encore quelques secondes, Lloyd, toujours sur son tabouret afin d'être assez grand pour surpasser le berceau, déposa avec délicatesse sa petite soeur, Maé. Cette jolie petite poupée faisait le bonheur du jeune homme. Il adorait la voir s'endormir, rire lorsqu'il faisait le clown pour la divertir. Mais ce qu'il aimait par dessus tout, c'était ses petits doigts qui se refermaient autour d'un des siens, comme pour lui exprimer qu'ils s'appartenaient l'un à l'autre. Ils étaient frère et soeur. Une union des plus extraordinaire...Pourtant ce soir là, quelque chose n'allait pas. Les doigts de sa petite soeur ne réussirent pas à se refermer. Au contraire, ils passèrent au travers comme si un vide était présent à la place de la main de Lloyd. Il n'avait pas compris. Absolument rien. Son âme d'enfant, encore trop jeune, n'avait rien remarqué, prétextant qu'il était bien trop fatigué. Sa vision devait lui jouer des tours. Alors, comme si de rien n'était, il se mit à commencer des douces caresses sur son petit visage. Si petit qu'il aurait pu tenir dans sa main à lui. Mais l'inexplicable se produit, une seconde fois. Sa main traversa la tête de sa petite soeur. Comme si, tout à coup, elle n'avait jamais existé. Comme si son corps était devenu absent de matières solides. Une frayeur, un électrochoc, des pleurs, une chute puis se fut le silence. Ce silence totale consumant la noirceur de la nuit, devenant si pesant, que Lloyd aurait voulu crier. Mais pour faire quoi ? Pour dire quoi ? Alors, aussi stupide que soit son réflexe, il s'approcha. Il ne voulait pas. Il ne le désirait pas. Mais aucun son ne sortait du berceau où sa petite soeur se trouvait. Pas même une fine respiration trahissant un sommeil profond...Mais il le fit. Le ventre noué, les yeux remplis de larmes, il l'a vit. Là étendue sur son berceau, les yeux clos. Comme si elle dormait... « Maé ? Maé ça va ? » Mais ce n'était plus le cas. Sa petite soeur ne bougeait plus. Sa petite soeur ne respirait plus. Lloyd venait de la tuer sans même comprendre comment. Le jeune homme venait d'ôter la vie à celle qu'il chérissait plus que tout...

Cette horreur, Lloyd en garda le secret. Il fit ce qu'il pensait juste. Criant de toutes ses forces, ses parents arrivèrent en quelques secondes. Pleurant toutes les larmes de son corps, il pointa, d'une main meurtrière, d'une main tremblante, le berceau de sa petite soeur. Ils comprirent...Aux yeux de tout le monde, Maé était décédée suite à un arrêt de son coeur, stoppant toute circulation dans son corps. Y compris son cerveau. Aux yeux de tout le monde, elle était morte naturellement. Mais pas pour ceux de Lloyd. Le coeur maudit, le coeur lourd, le jeune homme s'enfonça petit à petit dans cette noirceur qu'il avait connu cette nuit là...

Seattle - Mai 2012

1 an. Cela faisait maintenant 1 an que Lloyd travaillait, en sortant des cours ou les week end, avec ses parents dans leur boulangerie/pâtisserie. D'un point de vu extérieur, on pourrait croire que le jeune homme est obligé d'aller travailler, ne profitant pas de ses amis. Mais si l'on se rapproche un peu plus, on comprend que c'est Lloyd qui a choisi cette situation. Depuis cette fameuse nuit, évènement qu'il n'oubliera jamais et qui continue de la hanter, le jeune Braeden s'est refusé tout contact avec autrui. Ses parents y compris. Sale caractère, révolte, dur à cuir, tête brûlée. Lloyd joue le parfait enfoiré autant en tant que fils qu'ami. Il ne veut personne autour de lui. Jamais...Et il le prouve chaque jour. Cette âme solitaire qui s'est perdue il y a plusieurs années ne cesse de montrer son visage machiavélique, quitte à faire souffrir, à causer de la douleur. Beaucoup de douleurs. Comme avec cette jeune femme. Une prénommée Sharon Simons. Enfin, c'est ce qu'il croit. A vrai dire, il s'en fiche. Cette personne est venue faire s'effondrer tout ce qu'il s'est mis à entreprendre depuis tout petit. Ses parents l'ont engagé pour travailler avec eux, dès qu'elle le pouvait. Une inconnue, une jeune femme non qualifiée qui envahi la vie si noire de Lloyd. Mais d'un esprit malin, rusé, le jeune Braeden s'est mis à lui pourrir la vie. Tous les jours, dès que sa chevelure rousse passe le pas de la porte, Lloyd se met à concocter un nouveau plan, qui espérons le, la fasse fuir ou virer. Lucifer aurait pu se représenter à travers Lloyd. Les enfers sont constamment autour de lui. Chaque jour son âme, son esprit, son corps se consument contre ses flammes brûlantes que sont ses souvenirs. Des souvenirs si douloureux qu'il aimerait en perdre la mémoire. Ou mourir...

« P'pa, M'man venez vite ! ». Le regard espiègle, un sourir en coin, Lloyd avait tout préparé. Et comme à son habitude, tout se déroulait comme il le désirait. Quelques heures plus tôt, Sharon était présente en caisse. Son idée prit son effet à cet instant précis. Lorsqu'elle fut absente, l'espace de quelques secondes, le jeune homme s'était dirigé nonchalant vers la caisse afin de prendre plusieurs liasses de billets. La finalité ? Il les déposa, sans aucune pitié, sans aucune gêne dans l'une des poches du manteau de la jeune femme. Faire croire à un vol ? C'était son but. Il voulait qu'elle s'en aille. Il ne voulait pas continuer à la voir ici, tous les jours. Mais pourquoi ? Il n'en savait rien, ou peut être que si...Et c'était justement ça le problème. Qu'est qui se passe Lloyd ? Rien de grave ? Sans accorder un seul regard, le jeune homme se mit doucement à toussoter avant de prendre la parole d'un air accusateur. « Elle est où l'autre rouquine ? Il manque exactement 75 dollars dans la caisse. C'était elle qui la tenait il n'y a même pas quelques minutes papa ! ». Son père eut un petit mouvement de recul. Cela ne faisait que quelques temps que la jeune femme était employée ici et jamais auparavant il n'avait eu de soucis dans ce genre. Fronçant les sourcils, Lloyd vit son père partir à l'arrière pour aller, certainement, chercher cette fameuse rouquine. Une fois que les deux furent de nouveau présent, le jeune Braeden la pointa du doigt, une once de colère apparaissant sur son visage, déjà machiavélique. « Tu l'as foutu où le fric idiote ? Et me dis pas que c'est pas toi, tout le monde sait que tu es la seule capable de faire ça ! ». Sharon ne comprenait pas. Beaucoup plus petite que Lloyd physiquement, elle se sentait vulnérable. Comme une proie au beau milieu d'une meute de loup affamée. Les yeux ronds, se remplissant petit à petit de larmes, elle fit mine de se défendre, mais au fond, elle savait que c'était une cause perdue. « De... De quoi vous parlez ? Je n'ai rien pris... Je tiens trop a ce travail ! Jamais je ne vous ferez ça ! Je vous le jure... Vous êtes comme ma famille... Si de l'argent à disparu, je vous le rembourserais ! Jusqu'au dernier centimes !  » A présent, toute la famille Braeden était autour de la jeune femme. Lloyd jubillait de la situation mais son humeur changea du tout au tout lorsqu'il entendit la voix mielleuse de sa mère. « Calmes toi ma jolie, ce n'est pas grave d'accord. Écoutes Sharon, tu vas t'occuper de servir les clients et Lloyd, toi tu fais la caisse sans en rajouter !  » La mâchoire contractée, le regard se remplissant d'une haine si intense, qu'il aurait aimé pouvoir la foudroyer sur place. Sans rien rajouter, il partit en direction de la caisse, les poings serrés. La jeune femme s'en sortait, constamment. Comme si des anges gardiens veillaient sur elle. Sauf qu'ils les connaissaient et ce n'était autre que ses propres parents.

Seattle - Juin 2012

« Lloyd vient ici !Il faut qu'on discute, ta mère, toi et moi. Toute de suite ! » Allongé sur son lit, le jeune homme grogna tel une bête féroce qui venait de se faire déranger. Il ne voulait pas leur parler. Surtout pas avoir une grande discussion. Il détestait ça. Il détestait tout ce qui se passait dans sa vie. « Bordel vous en avez pas marre de faire vos réunions de famille à deux balles ?! ». Son père se racla la gorge, signe qu'il ne plaisantait pas. Il le connaissait très bien, sa limite d'énervement commençait à être atteinte. Alors sans un mot, il s'assit face à eux. Une impression d'être chez le psychologue lui vint à l'esprit. « Chéri, il va falloir que tu nous expliques. Pourquoi tu agis de cette façon avec Sharon, pourquoi tu es...S'il te plait Lloyd, expliques nous la raison pour laquelle tu es si mauvais envers nous ? T'avons nous fait quelque chose ? » Le regard ancré sur ses pieds, Lloyd n'osait le relever. S'il le faisait, il savait qu'il allait craquer et tout avouer. Ce poids si lourd qu'il continuait de garder en lui. Ce poids si destructeur qu'il continuait à lui écraser, chaque jour, son coeur tout comme sa conscience. Il l'a tué. Jamais il ne pourrait être pardonné pour cet acte si effroyable. Alors, il fit ce qu'il savait faire de mieux. Le silence. Lloyd n'ouvrit la bouche. Ce n'est pas qu'il ne le voulait pas, mais il ne pouvait pas. Ce secret détruirait tout. Ce poison maudit causerait perte et souffrance. Pas pour lui parce qu'au fond, il avait déjà tout perdu. Sa famille, son coeur, son âme, ses amis, sa vie entière. Plus rien n'était comme il le désirait. Il se jouait de tout et de tout le monde. Mais c'était son seul échappatoire, sa seule issue de secours, qui au final, se retrouvait être un mur si grand, que jamais il ne réussirait à le gravir. C'était ça sa vie dorénavant. Le mensonge, la méchanceté...« Lloyd, par pitié, sois plus...Aimable avec elle, avec nous. Elle traverse une période très difficile et elle va avoir besoin de nous. Mais surtout de toi. Vous avez le même âge. Ta mère et moi sommes beaucoup plus pris par rapport à notre boulot. Alors, si au fond de toi, notre vrai Lloyd, celui qu'on aime et qui nous a toujours fait sourire ou rire est encore là, je le supplie à genoux, reviens et aides nous. Aimes nous...» Son coeur se serra. Jamais il n'avait cru être aussi touché par des mots. Jamais il ne pensait que son coeur pourrait souffrir davantage et être au bord de l'explosion. Il s'en voulait, il se haïssait mais il les aimait plus que tout. Peut être même trop. Et c'était pour cette raison qu'il désirait tant les protéger. Du passé, mais surtout de lui. « Okay, je vais faire des efforts mais...Je pose une condition, aucune marque d'affection physique est-ce bien clair ? ». Il n'attendit aucune réponse et repartit dans sa chambre. A vrai dire, il ne pouvait plus tenir. Il ne voulait pas voir le visage de ses parents se décomposer. Il ne voulait pas les voir souffrir, à cause de lui. Encore et toujours...Alors, comme d'habitude, une fois dans sa chambre, Lloyd attrapa avec violence son oreiller et se mit à hurler. A hurler si fort, qu'il avait toujours peur qu'on l'entende. Et pourtant, rien. Il avait mal, horriblement mal. Mais il se devait de souffrir seul. Pour le bien de tous.

Seattle - Eté 2012

« Maman laisses moi tranquille. Je ne veux pas de ta recette pour les tartes aux citrons c'est bon ! Je vais y aller au feeling on verra bien, ne t'en fais pas ! ». Lloyd avait eu un changement radical. Où du moins, par période. Il se refusait toujours autant d'approcher les gens, d'avoir des amis. Mais pour une fois, il prouvait à ses parents qu'il les aimait en aidant Sharon. Sa situation était des plus horrible. Jamais il n'aurait cru apprendre ça un jour. Il se trouvait chanceux d'avoir encore ses parents malgré toutes les difficultés qu'il avait causé. Sharon, elle n'avait pas cette chance...Pour son plus grand malheur. Alors, la famille Braeden était décidée à faire en sorte que la vie de la jeune rouquine soit moins douloureuse. Chaque surplus, ils les mettaient de coté afin de les lui apporter une fois la journée terminée. Et quand il n'y en avait pas assez, Lloyd se mettait à cuisiner. Pâtisserie, plats copieux. Tout ce qui lui passait par la tête mais surtout, tout ce qu'il entendait sortant de la bouche de la jeune femme. Parce que oui, ses parents la questionnaient et Lloyd agissait. Aujourd'hui, c'était tartes aux citrons. « Alors tu as bientôt fini ? » Sa mère passa la tête au travers et se mit à regarder son fils en pleine finition. Le sourire aux lèvres, il leva les mains vers le ciel avant de les refermer en poings. « Yes ! J'ai réussi ! Comme elle les imagine en plus. Trop fort ! ». Il détourna le regard vers celle qui le chérissait tant et il vit dans son regard une fierté des plus chaleureuses. Lloyd, timidement, adressa un mince sourire avant de s'approcher d'elle. Et par la plus grande des surprises, il se mit à la prendre dans ses bras. L'espace de quelques secondes, pas plus. Mais ces secondes furent les plus belles de sa vie. Son coeur battait si vite, qu'il fut prit d'une sorte de tournis. Il voyait les étoiles. Ses étoiles qu'il aimait tant. Puis il rompit, avec douleur, cette étreinte qu'il avait attendu depuis si longtemps. Et sans la regarder de nouveau, il partit en direction de ses gâteaux avant de sortir de la pièce pour les mener, sans qu'elle ne le sache, à la jeune femme. Parce que oui, s'il avait accepté d'aider Sharon, il ne voulait pas qu'elle soit au courant. Une chose surprenante mais que seul lui comprenait.

Seattle - Hiver 2013

L'Hiver, une saison que Lloyd adorait plus que tout. Il aimait se mettre devant la cheminée avec ses parents, écouter un fond de musique tout en racontant sa journée. C'était un moment intime, un moment qu'il n'échangerait pour rien au monde. Ce soir là, son père avait eu plus de travail, l'obligeant à rester plus tard au boulot. « Juste toi et moi Lloyd ce soir. Tu vas survivre et supporter ta pauvre vieille mère ?  » Le jeune homme, assit au sol, fit mine de réfléchir avant de souffler. « J'suis pas sûr ! Ca dépend si tu restes sage ! » Tous les deux se mirent à rire. Un rire à l'unisson qui faisait chaud au coeur. Cela faisait des années que sa mère attendait ce comportement, et pour tout dire, lui aussi. Depuis très longtemps, il se sentait bien. Comme si aucun obstacle n'allait pouvoir détruire cette sensation de pur bonheur. « Je vais aller remettre un peu de bois, mais racontes moi, avec Sharon alors ? » Fronçant les sourcils, il comprenait sans grande difficulté le sous entendu, pas si sous entendu, de sa mère. Depuis qu'il était "sympa" avec elle, ses parents s'étaient mis en tête qu'ils allaient finir ensemble. Mais Lloyd n'était pas prêt. A cause de son pouvoir ou parce qu'il n'en avait pas envie ? Personne ne saura excepté lui. « Raaah maman s'il te plait arrêtez avec ça. On finira pas ensemble ! Déjà parce que ben...Voilà » Voyant son fils bégayer et ne trouvant pas d'excuses, elle s'approcha de lui et déposa un tendre baiser sur son front. Fermant les yeux, Lloyd captura cette image pour la conserver à jamais dans son esprit. Il les aimait tellement...Fixant le visage de sa mère, le jeune Braeden émit un rire moqueur avant de se lever pour lui faire face. « T'es vraiment pas douée ! Tu t'es mis du noir sur le front. Ha bravo maman ! » Menant son pouce à sa bouche, il l'humidifia avant de s'approcher des traces noires que possédaient sa mère. Si seulement il était resté comme au début. Si seulement il n'avait pas craqué, devenant le fils dont ses parents rêvaient. Rien de tout ça ne serait JAMAIS arrivé. Alors que son action était tout sauf dangereuse, Lloyd se mit à effacer les traces avant de...Traverser la tête de celle qu'il aimait tant. Mais cette fois-ci, il comprit. Pas comme cette autre nuit avec sa petite soeur. Non. Dorénavant il savait. La répercussion fut radicale et si rapide, que le jeune homme n'eut pas vraiment le temps d'agir, complètement pétrifié face à ce qu'il venait de faire. Encore. Sa mère, quant à elle, s'écroula au sol, inerte. Sa respiration était si faible, qu'on aurait pu croire qu'elle était sur le point de mourir. Et pourtant...La mort ne fut pas des leurs ce soir. Un coma profond. Inexplicable. Aucun diagnostic n'avait pu être posé. Cette fois-ci, Lloyd était prêt à tout révéler...Mais une chose l'en empêcha. Son père. Depuis ce jour, le jeune vit avec deux secrets si lourds que son coeur a cessé de battre. Plus aucune lumière n'est présente en lui. Simplement de la noirceur, de la souffrance et de la haine...Depuis ce jour, Lloyd est en fuite. Depuis ce jour, à ses yeux, Lloyd Sasha Braeden.

Quelques heures plus tard...« Sharon ?! Sharon t'es là ?! » Pourquoi elle ? Pourquoi venir la voir après cet évènement ? Il n'en savait rien mais lorsqu'il se mit à courir, il suivit le mouvement de ses jambes et les ordres de son esprit qui le menèrent ici. Là où sa rouquine habitait. Sa gorge lui faisait horriblement mal. Elle était sèche, brûlante. Lloyd avait couru jusqu'à en perdre haleine. Ses poumons étaient à la limite d'exploser, tout comme son coeur. Du moins ce qu'il en restait. Le jeune homme avait tout perdu...Il lui restait un dernier espoir : Sharon. Tapant de toutes ses forces contre la porte, il n'eut aucune réponse durant quelques minutes. Ce n'était pas normal. Certes, c'était la première fois qu'il tapait, mais il y avait toujours quelqu'un prêt à ouvrir. Mais pas cette fois-ci. Quelque chose n'allait pas. Lloyd le ressentait comme s'il pouvait voir à travers les murs. Et il eut raison. Dans un réflexe presque inconnu à ses yeux, le jeune homme entreprit de tourner la poignet de la porte. Celle-ci s'ouvrit sans grande difficulté. Son coeur se resserra comme si un étau était en train de l'étouffer. Une angoisse le prit de court, et si Sharon et son frère avaient eu des ennuis ? Sans hésiter, il entra avec violence dans la pièce principale. Contre toute attente, il fut face à une pièce vide. Complètement et littéralement vide. Alors, prit de panique, il se mit à fouiller toutes les pièces. C'est lorsqu'il tomba sur la chambre de la jeune femme qu'il comprit. Ils étaient partis. Sharon n'était plus là. Il ne la reverrait pas. Jamais...Se laissant glisser le long d'un mur, Lloyd attrapa sa tête entre ses mains. Il ne réussit à se retenir et se mit à hurler. Un hurlement si expressif qu'il s'accompagna de chaudes larmes...Durant plusieurs heures, il resta là, le regard vide, l'esprit anéanti. A présent, Lloyd était seul. Terriblement seul. Et peut être était-ce mieux ainsi...

New-York - Aout 2021

« Bonsoir Mr. Braeden, pouvez-vous m'accorder un instant s'il vous plait ? » Abaissant ses lunettes de soleil alors qu'il faisait nuit, Lloyd fronça les sourcils. Comment ce type pouvait-il le connaitre alors qu'il n'avait jamais prit la peine de nouer des liens ? Comment connaissait-il son nom de famille, chose qu'il tentait de cacher du mieux qu'il le pouvait ? Intriguer, le jeune homme se leva pour faire face à son interlocuteur. « J'peux savoir qui vous êtes ? » Prenant une gorgée de son café, l'air nonchalant, Lloyd expira avec exagération pour montrer qu'il s'impatientait. « Pas ici, venez suivez-moi. » Lloyd se mit alors à rire à pleins poumons. Il le pointa du doigt avant de se tenir sur un de ses genoux, continuant d'exagérer ses actions. « Vous êtes sérieux mon gars ? Vous croyez vraiment que je vais vous suivre, vous ? Un parfait inconnu qui connait mon nom de famille dans la nuit ? Hey oh va regarder des films d'horreur et arrêtes de ma causer stp ! » Le jeune homme dessina un rictus moqueur avant de se retourner pour partir, loin de lui. « Tu t'appelles Lloyd Sasha Braeden. Tu vivais à Seattle il n'y a encore que quelques mois. Tu es venu ici pour fuir ton passé. Un passé si lourd, que je me demande bien comment tu as réussi à te relever. Je peux t'aider. Là où tu viendra avec moi, nous pouvons tous t'aider. » Se figeant en quelques secondes, Lloyd resta là, statique et choqué de ce qu'il venait d'entendre. Se remettant face à cet inconnu, sa main tenant son café se mit, inconsciemment à trembler. « Qui...Qui êtes vous ? » Son interlocuteur se rapprocha, petit à petit, de lui tout en parlant. Lloyd ne savait pas quoi faire. Rester ici ou prendre ses jambes à son cou. Et si pour une fois, le jeune Braeden en avait marre de fuir ? « Je ne peux pas t'expliquer là, comme ça dans la rue. Trop d'oreilles pourraient entendre. La seule chose que je peux te dire à présent c'est que tu n'es pas seul Lloyd. Ta différence n'est pas une faiblesse ou un fardeau, bien au contraire. Tu n'arrives pas encore à le comprendre avec ce que tu as vécu, mais justement, je peux te prouver l'inverse. Tu es spécial. Tu peux réussir à contrôler ce qui t'empêche de vivre pleinement. Tes peurs, ta colère, tout ce qui t'empêchent d'avancer pourront disparaitre. Mais seulement si tu m'accordes ta confiance et que tu viens avec moi. Tu auras largement le dessus sur moi si jamais j'ose tenter quoi que ce soit. Parole d'honneur ! » Lloyd baissa lentement son regard. Et si, pour une fois, la chance était de son coté. Et si, pour une fois, le jeune homme cessait de courir et commencer à entreprendre réellement quelque chose ? Peut être était-ce le bon jour. Il n'en savait rien, mais c'était la seule proposition qu'il avait devant lui. Dès demain, Lloyd serait de nouveau en train de fuir, de partir quelque part. « Je...D'accord, je veux bien vous suivre mais à une condition...Promettez moi que si jamais je n'arrive pas à devenir bon, que je continue de vivre dans cette noirceur...Je veux que vous me promettiez de mettre fin à mes jours. Acceptez cette requête et je viens. » Son interlocuteur, encore inconnu, entrouvrit la bouche avant de la refermer. Lloyd sut à cet instant qu'il n'avait pas prévu cet échange. Mais c'était sa seule condition...« Accordé Mr. Braeden, maintenant venez avec moi. »

Cela fait à présent quelques jours que le jeune homme se trouve à l'institut Levram. Jamais il n'aurait cru voir autant de personne si spéciale. Des mutants comme on les appelle. Malgré son entourage, Lloyd continue de ressentir chaque jour cette noirceur qui l'envahie. Chaque jour, il ne cesse de se rappeler cette condition qu'il a demandé. Et il espère, au fond de lui, que celle-ci arrive. Le plus rapidement possible...


Je m'appelle Jenna, j'ai 22 ans maintenant... Je suis actuellement infirmière et d'ici Janvier je pars travailler à Nouméa. J'ai découvert le rpg vers 15 ans et je n'ai pas pu m'en séparer depuis, j'y retourne toujours. J'adore jouer sur des forums comme celui-ci parce que je trouve qu'il y a plus à développer sur sur des rpg "réaliste". Et puis soyons sérieux, qui n'a jamais rêver de devenir un mutant ou d'être à la place du héro dans un film fantastique comme Harry Potter ! Sinon vive les licornes et les travaux à mains nues !   siffle    

avatar
MESSAGES : 20
Re: Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden écrit le Sam 31 Oct - 23:16

Preums ! Toi !  ( )
avatar
MESSAGES : 39
Re: Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden écrit le Sam 31 Oct - 23:18

J'étais OBLIGE de venir te dire bienvenue avec ce perso.

PARDON:
 
Alors bienvenuuuuuuuuuuuuuuuue !!! cutie love
avatar
MESSAGES : 1396
Re: Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden écrit le Sam 31 Oct - 23:22

Pareil que MVDD, j'étais OBLIGEE de venir te dire bienvenue cutie
DYLAAAAAAAN
Bonne chance pour ta fiche, n'hésite pas si tu as des questions

_________________
running still
bang my head against the wall. though i feel light headed, now i know i will not fall. i will rise above it all. found what I was searching for © pathos
avatar
MESSAGES : 2042
Re: Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden écrit le Dim 1 Nov - 0:32

MIIIIIIIH DYLAN excited cutie Super choix d'avatar forcément J'ai hâte de voir ce que va donner ton perso du coup
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche, n'hésite pas si tu as des questions !

_________________

 - The feelings got lost in my lungs
and I burst into flames -
avatar
MESSAGES : 287
Re: Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden écrit le Dim 1 Nov - 14:22

Dylan angel
Bienvenue parmi nous, hâte de voir quel genre de personnage tu nous réserves crazy love

_________________

- the hardest thing in this world is to live in it -


Spoiler:
 
avatar
MESSAGES : 39
Re: Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden écrit le Dim 1 Nov - 16:42

Sharon : Toi, toi et encore toi ! siffle

Noah : OMG !!! J'adore tellement ce gif ! Je pense venir avec rapidité sur ta fiche de lien... heh

Ariana : Oh gosh Shay... bave love

Jackson : Oh toi ! Il me semble que dans la série TW on ne s'aime pas...Mais mon dieu quel choix d'avatar pour toi aussi !!! Réserves moi un petit lien (promis je prends pas de place ! angel crazy love )

Lysandre : Le meilleur choix d'avatar qui puisse exister ! Je l'aime tellement ce gars ! J'espère ne pas décevoir avec mon personnage alors ! angel mais

_________________
"What does the Fox say ?"

Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde.  ♛ by endlesslove.
avatar
MESSAGES : 126
Re: Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden écrit le Dim 1 Nov - 18:41

Spoiler:
 

Petit incruste pour te bouger le cul pour cette fiche

_________________

The show must go on

My inner demon, he is screamin' at me, "Take her now! This is your only chance, won't get another, don't let me down.
© signature by anaëlle.


avatar
MESSAGES : 39
Re: Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden écrit le Dim 1 Nov - 18:50

D'accord d'accord je me bouge le cul regardes !
Ok c'était nul ...

Plus que l'histoire mais je sais déjà de quoi je vais parler !

_________________
"What does the Fox say ?"

Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde.  ♛ by endlesslove.
avatar
MESSAGES : 245
Re: Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden écrit le Dim 1 Nov - 19:35

Bienvenue !
J'adore ton pouvoir excited
Courage avec ta fiche hug

_________________

Howling ghosts, they reappear in mountains that are stacked with fear. But you're a king and I'm a lionheart. And in the sea that's painted black, creatures lurk below the deck. And as the world comes to an end, I'll be here to hold your hand.
You're my King and I'm your Lionheart.
 
avatar
MESSAGES : 39
Re: Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden écrit le Dim 1 Nov - 20:15

Gabriel : Un très grand merci à toi ! cutie

_________________
"What does the Fox say ?"

Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde.  ♛ by endlesslove.
Re: Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden écrit le Lun 2 Nov - 22:01

Ta fiche est super, rien à redire dessus cutie Et désolée pour le petit changement ridicule, je suis assez perfectionniste Arrow


   
Bienvenue à la Levram School !


     Ça y est tu as passé la fameuse étape de la présentation et tu fais désormais, officiellement partie des nôtres !   Ce qui veut dire que tu peux maintenant déambuler librement dans les couloirs de la Levram School et dans les rues de New-York, si c'est pas la classe ça !  Cool Enfin, avant toute chose je te conseille quand même d'aller vérifier que ton avatar et ton pouvoir se trouvent bien dans le bottin ainsi que d'aller recenser ton pseudo de super-héros si tu en as un, ça évitera tout problème par la suite et puis au moins, tu seras tranquille.  angel Ensuite tu peux aller te trouver des copinous (ou plus si affinité  siffle  Arrow ) par ici, c'est gratuit et toujours plus intéressant que les curlys (sisi je t'assure)  What a Face et un logement ici ou une chambre pour les recevoir et te la péter. Si malgré tout, tu te sens toujours seul ou pas assez entouré, tu peux toujours aller te créer un scénario.  hug Enfin n'oublie pas de garder un oeil du côté des nouveautés du forum, ça serait dommage de passer à côté de quelque chose ! Et parce que les héros ça aime aussi s'amuser et se reposer, le flood et les jeux sont faits pour ça alors passe y faire un tour, ça ne sera que plus drôle !  

   Malgré tout ça, si tu as des questions, besoin d'aide ou juste envie de discuter (ou ce qui te passes par l'esprit   ), n'hésite pas à contacter le staff qui se fera un plaisir de te répondre.  gros smile

   Allez, amuse toi bien sur RECKLESS AND BRAVE !  crazy love  

_________________

My lover's got humor, she's the giggle at a funeral, knows everybody's disapproval. I should've worshipped her sooner. The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you. If the heavens ever did speak, she's the last true mouthpiece. If I'm a pagan of the good times, my lover's the sunlight to keep the Goddess on my side. When the Ritual begins there is no sweeter innocence than our gentle sin.
(c) crackle bones
Contenu sponsorisé
Re: Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden écrit le

Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pinocchio bourré à la gueule de bois ! | Lloyd Sasha Braeden
» la "gueule "de bois
» Gueule de bois par empathie.
» Le vélo en bois
» Bois aggloméré ( Test Que Choisir )

Reckless and Brave :: 
Hold us
 :: les registres du s.h.i.e.l.d :: candidatures approuvées
-