AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

technology, a useful servant but a vile master ▲ feat. Camden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
MESSAGES : 34
technology, a useful servant but a vile master ▲ feat. Camden écrit le Mer 2 Déc - 4:40



or how to kick butts and suck at everything else
Camden & Freyja

Une journée plutôt libre pour moi aujourd’hui, vu que je n’avais de cours à donner. Je pus donc profiter d’une matinée un peu plus longue. Malheureusement, toute bonne chose à une fin et, dans mon cas, il me fallut me lever à 9h. Grincheuse je quittais le lit pour aller m’enfermer dans la salle de bain pendant près d’une heure. Bah quoi, j’suis peut-être prof de combat, mais ça ne veut pas dire que je ne prends pas soin de mon apparence! Lorsque je me sentis assez confiante pour me promener dans l’école, j’abandonnais la quiétude de ma chambre pour la frénésie des couloirs. Pendant que je marchais tranquillement, certains élèves me remarquèrent et vinrent me voir. Sans hésiter, je les saluais, discutait un peu, et les laissaient à leur routine avant de me rendre à la salle des profs, à la recherche de café, chère boisson essentielle à ma bonne humeur. Quand je sentis l’odeur si plaisante de la caféine, je me précipitais dans la cuisine et pris une bonne tasse en m’asseyant sur la table.

Il devait être 11h lorsque je repris ma promenade à travers Levram. C’est fou comme 4 mois plus tard, ma perspective de cet endroit avait changé. Au début, je voyais mon changement de … profession, si on peut vraiment appeler ça un travail, sous un mauvais œil. Rien ne pouvait se comparer au SHIELD, à l’adrénaline qui parcourait continuellement mes veines. Cette sensation, elle me remplissait de joie, mais me causait également beaucoup de stress. J’étais devenue très attachée à cette vie. Certains agents me signalaient qu’il fallait que je lâche prise de temps en temps, mais je ne les écoutais pas du tout. Ce fut lorsque le directeur s’en mêla que je dus me rendre à l’évidence; je devais prendre mes distances, faire une pause. Je dus me résoudre à prendre l’offre du directeur et venir enseigner ici, à Levram. Selon mes collègues, c’était l’endroit rêvé. Bien que mon cœur ne veuille pas du tout accepter cette réalité, je fis mes bagages et vins jusqu’ici. Là, après quelques mois, je pris enfin goût à la vie. Qui sait, peut-être était-ce ma destinée que de devenir enseignante. Bref, de l’eau est passée sous les ponts, et maintenant plus que jamais, je ne changerais pas mon choix.

Perdue dans mes pensées, je ne remarquais pas que mes pas me transportèrent jusqu’aux amphithéâtres. Là, je retrouvais plein de classes que je n’avais pas vraiment encore explorées. Heureusement pour moi, les classes occupées avaient leurs portes fermées. Je pouvais donc poursuivre mon chemin sans me soucier du bruit que mes pas faisaient. Cependant, à la place de continuer le long du couloir, je remarquais une salle pleine d’ordinateurs. Miracle, il n’y avait personne! Vu l’ère technologique dans laquelle on vit, je m’étonnais de cela. C’est à ce moment que je me souvenais ne pas avoir envoyé de message à ma mère depuis plus d’un mois. Oups! Et je n’avais pas mon cellulaire avec moi! Bien que l’idée de lui envoyer un e-mail ne me plaise pas, je savais qu’elle se souciait probablement de moi. Je pris donc mon courage à deux mains et entrais dans cette salle. Je pris place et alluma un ordinateur. Cela prit un temps monstre avant que l’écran ne donne signe de vie. Là, vint le problème : nom d’utilisateur et mot de passe. Quoi? Mais … j’étais prof, ça suffisait pas? J’entrais ce que je considérais être l’information requise, mais toujours rien. C’est là que je me mis en colère et que je pris l’écran de mes deux mains. Je n’avais jamais été du genre très technologique et mes poings réglaient normalement la plupart des problèmes. En espérant que je ne fasse pas trop de dégâts pour que personne ne le remarque.


acidbrain

_________________

scream as loud as you can.
When deep inside you feel frustrated and depressed, scream the silence, scream it so loud that you never hear it again.
avatar
MESSAGES : 87
Re: technology, a useful servant but a vile master ▲ feat. Camden écrit le Sam 5 Déc - 11:18



or how to kick butts and suck at everything else
Camden & Freyja

Le réveil avait été difficile, le genre de réveil où ton lit est le plus grand adversaire. Se dégager de son étreinte est une épreuve des plus compliquées. J'avais vaincu la marée de draps et la chaleur et m'étais levé avant de prendre une douche, pas de sport pour aujourd'hui. Ensuite il fallait s'occuper des animaux, qui me sautent dessus et miaulent et aboient sans cesse dès le matin, juste parce qu'ils sont contents de me voir. Je les aime hein! Mais ils ont beaucoup trop d'énergie contrairement à moi. Enfin bref, après avoir nourri la ménagerie et pris un petit déjà et un café j'étais suffisamment réveillé pour aller à Levram. Marcher jusque-là bas ce sera ça mon sport de la journée. Dans le froid hivernal, le vent en pleine face qui me ralentit, et le soleil qui n'est pas encore levé.

Dès le matin, à onze heures, j'avais un trou. Certains jours sont plus facile que d'autre, au moins, j’ai le temps de me reposer entre deux cours. Il faut dire que lorsqu'on est prof de technologie et informatique on n’a pas énormément d'élèves alors les heures sont dispersées dans la journée. Je m'étais arrêté dans la salle des profs prendre un café, la boisson qui permet de tenir toute une journée. Une bonne tasse chaude, vu la température qu'il fait dehors ça fait du bien. Sans ça, il m'arriverait souvent de m'endormir sur mon bureau. Je marchais dans les couloirs, tasse en main avant de tomber sur la salle d'informatique, pleine d'ordinateur évidemment, mais aussi d'une furie en train de s'exciter sur l'un d'entre eux.

"Vous savez, s'il ne marche pas, le secouer dans tous les sens n'aidera pas! Ce sont des bestioles capricieuses!"

Je crois que cette jeune femme est prof, il me semble l'avoir déjà vu dans la salle des profs. Je ne connais pas son non, je ne sais même pas ce qu'elle enseigne, mais ce n'est certainement pas le contrôle de soi ou le calme intérieur. S'énerver n'aide pas, et ça use de l'énergie pour rien. Et puis ça ne va pas résoudre les problèmes comme par magie. La science, ça ne marche pas comme ça. Heureusement que je ne suis pas comme ça, ou alors j'aurais détruit la plus part de mes créations avant même qu'on puisse les appeler ainsi. Enfin bref, il faut bien que je sauve ses ordinateurs de la furie de cette femme. Il va falloir que je répare tout ça encore. Il faut vraiment que je commence à me faire rémunérer.

"Je peux peut-être aider! Ces bêtes là c'est mon domaine, dites-moi ce qui ne vas pas?"

Il va vraiment falloir que je donne un cours à chaque personne présentes dans cette école pour leurs faire comprendre que frapper, ou secouer un appareil ne va pas l'aider à fonctionner mieux bien au contraire. Mais apparemment, tout casser encore plus est plus amusant...ainsi, les gens qu'on envoie réparer, c’est à dire moi, on encore plus de boulot.

acidbrain

_________________
Welcome to my world of fun
I'm taking back the crown, I'm all dressed up and naked,I see what's mine and take it,If it feels good, tastes good,It must be mine,Heroes always get remembered,But you know legends never die

technology, a useful servant but a vile master ▲ feat. Camden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Master pro métier du livre de Grenoble 2
» Année Spéciale ou Master pro ?
» master 2 "monde du livre" à aix
» Master Relations Internationales
» master culture de l'ecrit et de l'image Lyon II

Reckless and Brave :: 
Levram School
 :: les étages :: amphithéâtres
-