AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Too hot for a teacher [Camden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
MESSAGES : 245
Too hot for a teacher [Camden] écrit le Lun 23 Nov - 15:06

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel


Je suis nul en technologie, robotique et tout ce qui s’y rapporte. Les sciences et vie de la terre, je me débrouille, j’aime bien. Tout ce qui est naturel quoi. Mais quand ça se rapproche trop de la complexité d’un scientifique fou, je plonge dans l’ignorance complète. Pourtant, quand j’ai vu que le professeur spécialisé dans cette matière était à tomber, je n’ai pas hésité et j’ai pris son cours en option. Ce n’est qu’une option, la note ne chutera pas ma moyenne, j’en ai rien à faire, je veux juste le voir, l’observer, le mater des pieds à la tête et rêvasser en classe. Le professeur Camden Payne, beau trentenaire au regard mélancolique et aux lèvres attirantes a eu raison de mes pulsions tant et si bien que très souvent, je rêve de lui la nuit. Tous les deux, nus, nos corps enchevêtrés. Et pas que la nuit. Même en plein cours, je rêve éveillé et je nous imagine faisant l’amour sur son bureau sous le regard de tout le monde. C’est ce que je fais d’ailleurs actuellement. Je suis au premier rang du côté de la fenêtre. Généralement, je me mets au dernier rang, je n’aime pas être devant. Sauf avec lui, je veux qu’il me regarde, je veux qu’il voit quand je le mate, je veux le voir rougir en sachant que je le détaille des pieds à la tête. Il le sait que j’ai envie de lui, je lui ai clairement dit un soir après son cours « Professeur, vous êtes sexy, j’ai envie de vous faire l’amour. ». Bon, le bougre a résisté, mais je vois bien qu’il en a envie. Qu’à chaque cours il me regarde gêné. Je lui fais de l’effet et il se bat contre lui-même pour me résister. Mais moi jamais je n’abandonnerai …

Le cours est bientôt fini, les aiguilles indiquent 15h57, j’ai encore trois minutes pour imaginer le professeur Payne nu, sur moi, fiévreux dans ses mouvements, ses lèvres contre les miennes. Je le vois qu’il croise mon regard et je lui souris, me mordillant la lèvre inférieure, lui lançant un regard langoureux, espérant le déstabiliser. Je lève la main pour poser une question, histoire que tout le monde entende et parte de la salle sur cette interrogation. « Professeur. Je suis vraiment trop nul dans votre matière. Il y a moyen que vous me donniez des cours de soutien un soir par semaine ? Peut-être plusieurs soirs même … » Je demande en souriant, amusé. Les gens rient, je ne sais pas s’ils ont compris l’allusion puisque je suis connu pour être un homme à homme comme on dit, ou s’ils rient parce que j’ai avoué devant tout le monde être une buse dans cette matière. Mais je m’en fiche, je veux juste voir la réaction de Camden, mon beau professeur est encore plus beau quand il rougit. Le cours est enfin terminé et la salle se vide petit à petit, mais moi je reste là, à ma place, sans bouger. J’observe le professeur Payne alors qu’il dit au revoir à ses élèves, je ne me prive même pas de mater ses fesses quand il me les présente jusqu’à ce qu’il ne reste finalement que nous. « Alors, pour ces cours de rattrapage ? C’est possible ? Je suis un cas désespéré et vous voir très souvent le soir m’aiderait sûrement beaucoup … » Je lance en me levant, m’avançant vers lui doucement, comme un guépard s’approchant doucement d’une gazelle farouche.



© Gasmask


_________________

Howling ghosts, they reappear in mountains that are stacked with fear. But you're a king and I'm a lionheart. And in the sea that's painted black, creatures lurk below the deck. And as the world comes to an end, I'll be here to hold your hand.
You're my King and I'm your Lionheart.
 
avatar
MESSAGES : 87
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Lun 23 Nov - 21:41

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel

 
J’aime mon métier, c’est un fait, je ne serais pas là, à enseigner la robotique à tout un tas d’élèves si ce n’était pas le cas. Faire partager son savoir, et voir les étudiants s’améliorer c’est gratifiant. Mais il y des côtés plus sombre. Toutes les classes ne sont pas faciles à gérer, dans l’ensemble, je m’en sors plutôt bien.  Seulement, certains éléments se montrent…difficiles. Et je ne parle pas de ceux qui ne font que déranger le cours, à faire les petits malins etc. Je parle de ceux qui s’immiscent dans votre tête, et n’en sortent pas, malgré toute la bonne volonté que vous pouvez mettre à essayer de le sortir de votre esprit, il revient toujours. Et il finit même par vous suivre jusque dans vos rêves.  Et disons que ce ne sont pas des rêves très…catholiques. Je sais que je ne devrais pas penser à un étudiant de cette manière, je le sais…mais quand il vient vous voir pour vous dire qu’il veut coucher avec vous, il est difficile de penser à autre chose. Vous vous devez de décliner, et ensuite, résister, tout faire pour oublier, mais ce n’est pas facile lorsque vous le voyez en cours tous les jours.

Gabriel Pendragon, le diable personnifié j’en suis certain. Dès qu’il  entre dans ma salle je sens son regard sur moi, je le sens me déshabiller du regard, je fais tout pour éviter son regard, mais je ne peux pas m’empêcher de faire de même. Je veux ses lèvres, sa peau nue contre la mienne. Je le veux rien qu’à moi, pour une nuit. Je sais que je ne devrais pas penser ça, je le sais que c’est interdit, et entreprendre quelques action que ce soit avec mon étudiant pourrait me faire perdre mon job. Mais regardez-le ! Ce mec a été taillé dans la pierre par Michel-Ange ! C’est une putain d’œuvre d’art, même un saint ne pourrait pas y résister ! Pour le moment je gère plutôt bien mes pulsions, même si je me dois de prendre une douche froide assez souvent le matin, voir même dès que je lui laisse un peu trop de place dans mon esprit.  

Bref, le cours est presque fini, je vais pouvoir tout faire pour penser à autre chose, rentrer chez moi, m’occuper de mes animaux, aller courir peut être. Mais c’était sans compter sur l’intervention de ce cher Gabriel. Il s’amuse à me torturer, et je ne peux rien y faire.  Le voilà maintenant qu’il demande à avoir des cours de soutien en robotique. Et puis quoi encore, accepter de faire ça serait comme se présenter de plein gré à l’échafaud. J’ai eu suffisamment de force pour lui résister jusqu’à présent, mais je ne sais pas si j’y arriverais si on se retrouve trop longtemps dans une pièce tous les deux avec lui me faisant des avances. La classe se met à rire, et je pris pour que personne ne se rende compte que Gabriel me court après.

Cette histoire me rend parano sur les bords. La sonnerie retentit, je suis sauvé, je salue mes élèves, et range mes affaires, bien évidemment, comme il fallait s’y attendre,  monsieur Pendragon est resté.  Me voir le soir l’aiderait ? Oui bien sûr, j’y crois. «  Peut-être que si tu arrêtais de rêvasser en cours, et si tu apprenais tes leçons, tu y arriverais mieux ! » Je ne peux pas lui offrir mieux que ce conseil. « Si tu as vraiment besoin d’aide, peut-être qu’un de tes camarades pourraient t’apporter son aide ! Je ne donne pas de cours de rattrapage, maintenant, si tu le veux bien, je t’invite à quitter la salle, ma journée et finie, et ma maison m’attend ! » Et surtout pas à quelqu’un comme lui, je sais que l’on finirait par faire bien plus que travailler, le bureau ne servirait clairement pas de support de travail…



© Gasmask

_________________
Welcome to my world of fun
I'm taking back the crown, I'm all dressed up and naked,I see what's mine and take it,If it feels good, tastes good,It must be mine,Heroes always get remembered,But you know legends never die
avatar
MESSAGES : 245
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Mar 24 Nov - 16:42

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel


Oh ? Il la joue tout de suite défensive tout en restant ferme. Il veut paraître fort et ne pas montrer sa gêne pour me faire partir la queue entre les jambes. Mais je ne fais que commencer, malheureusement pour lui. Je me rapproche d’avantage de lui pour m’adosser contre son bureau, le regard perçant, le déshabillant du regard. « Ooooooh. Si vous saviez à quoi je rêvasse … J’y peux rien si je suis plus concentré à nous imaginer nus … sur votre bureau … l’un contre l’autre … C’est un peu votre faute en fait. » Je réponds lentement pour bien marquer chaque mot, qu’il s’imprègne de chaque lettre, le déstabiliser. Je caresse le bureau avec le plat de ma main droite comme pour lui montrer exactement l’endroit où nous faisions l’amour dans mon fantasme. « Un professeur qui refuse d’aider son élève à progresser … Tss tss tss … C’est pas très beau ça. Et si vous languissez de rentrer chez vous, je peux parfaitement vous accompagner. Me déplacer et venir chez vous pour des cours du soir ne me dérangerait pas … Absolument pas même … » Je renchéris d’un ton amusé, toujours prenant mon temps pour laisser couler les mots de ma bouche, qu’il assimile chaque phrase, chaque idée. Je le torture un peu, je l’astique, le titille, je sais que c’est mal. Mais c’est si bon …

« Plutôt que de m’inviter à quitter la salle, je préférerai que vous m’invitiez chez vous. Ou que vous m’invitiez à me débarrasser de mes vêtements … Ou les deux, ça me va aussi. » Je lance en m’avançant tout près de lui, effleurant son bras de mon index, maintenant une certaine proximité même quand il essaye de s’éloigner. Je suis le chat et il est la souris. Je veux le croquer et je finirai par l’avoir entre mes griffes. « J’ai entendu dire que vous étiez un amoureux des animaux … J’en suis à moitié un vous savez … » Je lui dis en murmurant près de son oreille avant de me transformer en loup. Mon corps change, ma peau se recouvre de poils gris, mes vêtements tombent un à un et finalement je suis un loup devant un homme. Je frotte mon museau et mon visage contre la main du professeur, puis je lui donne la patte et je finis par me retransformer en homme. Nu. Ma main dans la sienne que j’attrape et je serre légèrement alors que je me colle à lui. « Alors … Vous êtes toujours contre ces cours de rattrapage ? » Je demande en chuchotant, mes lèvres près des siennes, mon corps nu plaqué contre le sien. Bon, je dois avouer que j’exagère, j’aurais pu monter le désir graduellement, mais il faut toujours que j’en fasse trop et que je fasse tout d’un coup. Je suis trop impulsif, trop instinctif et c’est l’animal en moi qui veut ça. Je ne suis pas un Dauntless Tiger pour rien.



© Gasmask


_________________

Howling ghosts, they reappear in mountains that are stacked with fear. But you're a king and I'm a lionheart. And in the sea that's painted black, creatures lurk below the deck. And as the world comes to an end, I'll be here to hold your hand.
You're my King and I'm your Lionheart.
 
avatar
MESSAGES : 87
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Mar 24 Nov - 18:00

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel

 
Mon dieu, je le hais ! Sa réflexion sur ses fantasmes, je n’en avais guère besoin. Résister devenait de plus en plus difficile. Et l’écouter parler, le regarder jouer avec moi, comment voulez-vous résister à un visage, un corps aussi beau ? Venir chez moi ? Et puis quoi encore ? J’en ai envie certes, même très envie, mais je ne peux pas, je suis son professeur, et je me dois de résister. « Perdre ton boulot » voilà ce que je me répète en boucle, ce que céder à cet étudiant impliquerait. Je veux qu’il retire ses vêtements, je le veux vraiment. A chaque fois qu’il ouvre la bouche, je perds le contrôle sur mon corps, et je le sens ! Et lorsqu’il m’effleure, je n’ai qu’une envie, c’est qu’il ne s’arrête pas, mais ma raison continue de se frayer un chemin pour me garder sur le droit chemin. Bien qu’au fond, les limites ont été dépassées depuis bien longtemps.
Comment est-ce qu’il sait que j’aime les animaux ? Bref, j’avais oublié qu’il était animorphe, mais c’est vrai qu’il a l’air d’un prédateur, et quand il se transforme en loup devant moi, je dois avouer que j’ai légèrement peur. Les loups sont des tueurs après tout, enfin, ils tuent pour se nourrir, certes, mais ils tuent. Tous le vêtement de Gabriel sont éparpillés sur le sol, et je pense savoir ce qu’il s’apprête à faire et je prie pour qu’il reste en loup, au moins sous cette forme, je n’ai aucune envie de coucher avec. Il se frotte à moi et me donne la patte, je suis incapable de bouger, ou même de réfléchir, utiliser mon pouvoir serait une option, mais mon cerveau est hors service. A quoi bon prier ? Personne n’a jamais répondu, et ce n’est bien évidement pas aujourd’hui que cela va commencer ! Je le vois reprendre forme humaine, nu, sa main dans la mienne, il se colle à moi, et j’avale difficilement, essayant de faire passer le nœud coincé dans ma gorge. Clairement, je suis content de ne pas porter de jean trop serré, et d’avoir un pull qui descend assez bas.
« Je…euh…Je crois que je ne peux plus refuser » j'ai du mal à formuler les mots, et refuser les avances de ce mec, c’est tout à fait impossible, tant pis si je dois perdre mon job, je suis un homme de raison, mais la raison à ses limites ! J’enlève le court espace qui nous sépare et plaque mes lèvres contre les siennes, et place une main derrière sa tête et l’autre au niveau de sa taille pour le rapprocher au maximum de moi. Je m’écarte après un certain temps, pour reprendre mon souffle, et réaliser ce qu’il vient de se passer. Je crois que je viens de signer un pacte avec le diable. Il y a une place en enfer à mon nom. « Pas ici, pas dans une salle de classe ! » Je sais, j’ai rêvé de lui et moi sur le bureau, mais ici, c’est la réalité, et quelqu’un pourrait débarqué, je suis d’ailleurs rassuré que personne ne sois venu jusqu’à présent, mais toujours nerveux, Gabriel est toujours nu, et très proche de moi.




© Gasmask

_________________
Welcome to my world of fun
I'm taking back the crown, I'm all dressed up and naked,I see what's mine and take it,If it feels good, tastes good,It must be mine,Heroes always get remembered,But you know legends never die
avatar
MESSAGES : 87
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Mar 24 Nov - 18:00

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel

 
Mon dieu, je le hais ! Sa réflexion  sur ses fantasmes, je n’en avais guère besoin. Résister devenait de plus en plus difficile. Et l’écouter parler, le regarder jouer avec moi, comment voulez-vous résister à un visage, un corps aussi beau ? Venir chez moi ? Et puis quoi encore ? J’en ai envie certes, même très envie, mais je ne peux pas, je suis son professeur, et je me dois de résister.  « Perdre ton boulot » voilà ce que je me répète en boucle, ce que céder à cet étudiant impliquerait.  Je veux qu’il retire ses vêtements, je le veux vraiment. A chaque fois qu’il ouvre la bouche, je perds le contrôle sur mon corps, et je le sens !  Et lorsqu’il m’effleure, je n’ai qu’une envie, c’est qu’il ne s’arrête pas, mais ma raison continue de se frayer un chemin pour me garder sur le droit chemin. Bien qu’au fond, les limites ont été dépassées depuis bien longtemps.

Comment est-ce qu’il sait que j’aime les animaux ?  Bref, j’avais oublié qu’il était animorphe, mais c’est vrai qu’il a l’air d’un prédateur, et quand il se transforme en loup devant moi, je dois avouer que j’ai légèrement peur. Les loups sont des tueurs après tout, enfin, ils tuent pour se nourrir, certes, mais ils tuent. Tous le vêtement de Gabriel sont éparpillés sur le sol, et je pense savoir ce qu’il s’apprête à faire et je prie pour qu’il reste en loup, au moins sous cette forme, je n’ai aucune envie de coucher avec. Il se frotte à moi et me donne la patte, je suis incapable de bouger, ou même de réfléchir, utiliser mon pouvoir serait une option, mais mon cerveau est hors service. A quoi bon prier ? Personne n’a jamais répondu, et ce n’est bien évidement pas aujourd’hui que cela va commencer !  Je le vois reprendre forme humaine, nu, sa main dans la mienne, il se colle à moi, et j’avale difficilement, essayant de faire passer le nœud coincé dans ma gorge. Clairement, je suis content de ne pas porter de jean trop serré, et d’avoir un pull qui descend assez bas.

« Je…euh…Je crois que je ne peux plus refuser » j'ai du mal à formuler les mots, et refuser les avances de ce mec, c’est tout à fait impossible, tant pis si je dois perdre mon job, je suis un homme de raison, mais la raison à ses limites ! J’enlève le court espace qui nous sépare et plaque mes lèvres contre les siennes, et place une main derrière sa tête et l’autre au niveau de sa taille pour le rapprocher au maximum de moi. Je m’écarte après un certain temps, pour reprendre mon souffle, et réaliser ce qu’il vient de se passer.  Je crois que je viens de signer un pacte avec le diable. Il y a une place en enfer à mon nom. « Pas ici, pas dans une salle de classe ! » Je sais, j’ai rêvé de lui et moi sur le bureau, mais ici, c’est la réalité, et quelqu’un pourrait débarqué, je suis d’ailleurs rassuré que personne ne sois venu jusqu’à présent, mais toujours nerveux, Gabriel est toujours nu, et très proche de moi.




© Gasmask

_________________
Welcome to my world of fun
I'm taking back the crown, I'm all dressed up and naked,I see what's mine and take it,If it feels good, tastes good,It must be mine,Heroes always get remembered,But you know legends never die
avatar
MESSAGES : 245
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Mar 24 Nov - 18:34

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel


La bravoure ça paye parfois. Il y a généralement deux réactions possibles à mes gestes entreprenants. Soit je me prends une gifle, le ton hausse et ça peut même finir en baston selon le caractère de l’homme en face de moi. Soit il est réceptif et il cède, je gagne. Soit ça passe, soit ça casse. Et aujourd’hui, ça passe miraculeusement. Je n’ai pas besoin de lui voler le baiser tant attendu, il m’embrasse de son propre chef, je sens ses mains chaudes se lover au creux de mon cou et sur ma taille, m’enserrant d’avantage contre lui. Je lui rends son baiser en pressant d’avantage mes lèvres au point que j’arrive à pincer les siennes entre les miennes alors que je l’enlace de mon bras gauche, posant la main au niveau de ses reins et la seconde, la droite se pose sur sa joue que je caresse du pouce. Il rompt le baiser, le baiser fabuleux, comme je l’avais imaginé. Je souris, victorieux. « Alors allons ailleurs. Où tu veux, du moment que je suis avec toi. Du moment que tu m’embrasses … » Je réponds aussitôt, tendant la main pour caresser sa joue. Finalement je me tourne pour attraper mes vêtements que j’enfile lentement, comme pour lui donner le temps de savourer le spectacle. Je ne suis absolument pas pudique, au contraire, je suis plutôt du genre à m’exhiber sans problèmes.

Une fois habillé, je le suis alors qu’il s’apprête à quitter la salle mais je pose la main sur la porte fermée, l’emprisonnant dans mes bras, contre la porte et je l’embrasse à nouveau, ne lui laissant d’autre choix que de se laisser faire alors que j’attrape sa main droite pour la serrer doucement, la seconde restant plaquée contre la porte. « Tu es si beau … » Je murmure en rompant le baiser pour finalement poser mes lèvres au creux de son cou. « Tu es à moi maintenant … » Je dis d’un ton langoureux, l’animal en moi qui clame son territoire tout en mordillant son cou, revenant petit à petit jusqu’à ses lèvres que j’embrasse avec plus de tendresse. « On va chez toi ? » Je demande en le prenant dans mes bras, doux. J’hume son parfum, il sent bon. Je ne sais pas si c’est son parfum ou si c’est son odeur naturelle qui me plait le plus, l’odeur du désir qui me fait perdre les pédales. J’entreprends de caresser tes cheveux, doucement, je ne veux pas prendre le risque de te les ébouriffer, sinon les gens se poseraient des questions, je veux juste les toucher. « Tu sais … Si on va chez toi, je risque de rester toute la nuit, tu en es conscient ? » Je lui dis en souriant, son nez effleurant le mien alors que je l’embrasse furtivement, un baiser fugace, éphémère. Bon sang qu’ils sont beaux ses yeux, de près, je veux m’y noyer. De près, il est d’autant plus beau.



© Gasmask


_________________

Howling ghosts, they reappear in mountains that are stacked with fear. But you're a king and I'm a lionheart. And in the sea that's painted black, creatures lurk below the deck. And as the world comes to an end, I'll be here to hold your hand.
You're my King and I'm your Lionheart.
 
avatar
MESSAGES : 87
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Mar 24 Nov - 20:24

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel

 
On est d’accord pour aller ailleurs, et il peut me faire confiance sur le fait que je vais l’embrasser, maintenant de toute façon c’est commencé, alors autant aller jusqu’au bout. Il se rhabille tandis que moi, j’attrape mon manteau -avec je pourrais cacher ce qu’il se passe en dessous de ma ceinture-  et ma sacoche et me dirige vers la sortie. Gabriel bloque la porte, et me coince contre celle-ci avant d’attraper ma main et de m’embrasser une nouvelle fois.  Quand il rompt le baiser pour me dire que je suis beau, je ne peux m’empêcher de rougir, et je le sens, et ensuite ses lèvres dans mon coup…pourquoi ne puis-je donc pas me téléporter ? Nous emmener chez moi, dans ma chambre tout de suite. Il a raison, je suis à lui, pour le moment du moins. Je hoche la tête comme unique réponse à sa question. La main dans mes cheveux, il me prévient qu’il risque de rester la nuit, il peut bien rester jusqu’à la fin des temps tant que j’ai ce que je veux ! « Fais ce que tu veux, mais allons-y !» Je me dégage de l’étreinte de Gabriel pour pouvoir sortir enfin.  

Je me déteste, je prends rarement ma voiture pour venir à Levram, c’est une économie d’argent pas de temps certes, mais c’est mieux pour la planète, mais sur le moment, je me fiche du bien de la planète je veux juste être chez moi, avec Gabriel. A chaque fois que l’on croise quelqu’un ma nervosité augmente. ''Et s’ils savaient ?'' Viens se loger dans ma tête, et à moins qu’ils soient télépathes, ça m’étonnerait mais tout de même, je sais que ce que je fais –enfin, ce que je vais faire pour être exact- est mal mais d’un autre coté qui sa regarde ? Et puis il est majeur et consentant, et moi aussi ! Le chemin jusqu’à ma maison à Manhattan est long très long, et il est hors de question de se toucher, se peloter en public, mais fichtre ce que j’en ai envie ! Une fois arrivés, j’ouvre ma porte en vitesse, et à peine sommes-nous rentrer que je referme la porte derrière moi et plaque Gabriel contre la porte pour pouvoir l’embrasser de nouveau, l’attente a été bien trop longue. Le problème lorsque je ramène quelqu’un chez moi, c’est que j’ai tendance à oublier que la maison n’est pas vide, et mes quatre chiens nous sautent dessus, je romps le baiser « désolé pour ça ! » je souris retire mes chaussure et attire mon étudiant jusqu’à ma chambre, endroit interdit aux chiens, et s’il y a un chat…et bien on le virera !  Je l’embrasse dans le coup avant de m’arrêter devant la porte de ma chambre, et prend un air sérieux  « Tout ça doit rester entre nous, c’est clair ? Je pourrais perdre mon boulot ! » lui n’est qu’un étudiant, il ne risque pas grand-chose, mais moi, ce n’est pas la même chose, et je préfère être sûr que l’on soit d’accord sur ce point même si c’est trop tard pour revenir en arrière.





© Gasmask

_________________
Welcome to my world of fun
I'm taking back the crown, I'm all dressed up and naked,I see what's mine and take it,If it feels good, tastes good,It must be mine,Heroes always get remembered,But you know legends never die
avatar
MESSAGES : 245
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Mar 24 Nov - 21:41

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel

 
Il n'a pas l'air contre et ça m'emplit de joie et de fierté. Il est à moi. Camden Payne est à moi. Il ouvre la porte trop vite à mon goût et je le suis jusqu'à chez lui. Sur le chemin, je suis tenté. Plus d'une fois, j'essaye de lui frôler la main pour sentir sa peau contre la mienne. Je ralentis légèrement pour voir ses fesses malheureusement bien dissimulées derrière son manteau d'hiver. Je grogne intérieurement mais je sais que je vais bientôt les voir, les toucher, les palper. L'attente est longue, si longue que ça me rend presque furieux, frustré. Pourtant dés qu'on franchit le seuil de la maison, il prend les devants et me saute dessus, me plaquant contre sa porte d'entrée et m'embrassant à peine bouche. Je subis le même sort que je lui ai fait plus tôt, et j'adore ça. Je l'enlace par la taille mais quatre chiens viennent aboyer, contents du retour de leur maître. Je souris, ravi. J'aime qu'il soit un ami des bêtes. Il n'en est que plus beau. J'enlève mes chaussures comme il le fait et je balance mon manteau sur la rampe d'escalier alors que je monte avec lui. Il m'embrasse dans le cou et je le lui offre sans gêne aucune alors que ma main droite vient chercher la sienne pour la serrer, le tout en souriant au contact de ses lèvres.

« Tu penses que j'ai envie que tu perdes ton travail ? » Je lui réponds en l'embrassant, me collant contre lui dans le couloir alors que ma main libre vagabonde sur ses reins. « Si je dis tout, je ne pourrais plus te voir en cours, mater tes fesses pendant que tu écris au tableau ... » Je continue tout en aventurant ma main sur ses fesses pour les caresser. « ... ou mater l'autre versant de ton corps si désirable ... » Je finis en venant caresser, effleurer lentement son entrejambe alors que mes lèvres dévorent son cou voracement, grognant de désir. « Camden, tu me rends dingue, je te veux. Et pour ça, pour t'avoir, je sais qu'il faudra que tout reste secret. Et ça ne me gêne pas. Du moment que je t'ai pour moi quand je le veux ... Quand tu le veux ... » Je rajoute d'un ton plus doux et tendre en venant prendre son visage entre mes mains pour l'embrasser avec passion et douceur. « T'es si beau quand tu enseignes. J'aime ta bouche. Que tu souris ou non, quelle que soit l'expression de ton visage, ta bouche reste parfaite et désirable. » Je murmure en faisant courir ma langue sur ses lèvres vicieuses alors que je le débarrasse de son manteau que je fais tomber par terre. Bordel, je suis chez le professeur de mes rêves, le mec sexy dont je rêve depuis des semaines et on va faire l'amour comme des bêtes. Toute la nuit.





© Gasmask

_________________

Howling ghosts, they reappear in mountains that are stacked with fear. But you're a king and I'm a lionheart. And in the sea that's painted black, creatures lurk below the deck. And as the world comes to an end, I'll be here to hold your hand.
You're my King and I'm your Lionheart.
 
avatar
MESSAGES : 87
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Mer 25 Nov - 14:13

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel

 
Enfin, j’ai ce que je veux ! Et il a de bons arguments, je pense que je peux lui faire confiance ! Et j’adore sentir ses mains et ses lèvres sur moi. Je sors un léger gémissement lorsqu’il passe sa main sur mon entrejambe. Moi le rendre dingue ? Je n’ai rien fait pour ça, ce n’est pas moi qui lui ai dit que je voulais coucher avec, je ne me suis pas immiscer dans sa tête. Je suis incapable de lui en vouloir, je suis faible face à lui, ce que je devrai détester, mais je m’en fiche. Je me contrefiche de ce qu’il peut bien se passer maintenant, l’entendre dire qu’il me trouve beau, et sa langue sur ma bouche, c’est addictif, j’en veux plus. Mon manteau tombe au sol, il y a quand même trop de vêtements entre nous. J’ôte mon pull, et m’attaque au sien tout en continuant de l’embrasser et de faire voyager mes mains sur son corps. Je m’attarde sur ses fesses, j’en ai rêvé, maintenant, c’est pour de vrai, et c’est bien mieux, meilleur que tout ce dont j’ai rêvé. On atteint enfin ma chambre, je retire son T-shirt avant d’ouvrir la porte et de le pousser sur le lit. Pas de chat, tant mieux. Je me place au-dessus de Gabriel, et m’amuse à l’embrasser sur tout le torse en m’arrêtant quelque temps pour mordiller ses tétons avant de remonter jusqu’à ses lèvres, on va pouvoir s'amuser toute la nuit.

Cette nuit, Gabriel est mien, et ce n’est pas un rêve ! Je suis content de vivre dans une maison, et pas dans un appart, au moins, je suis sûr que les voisins ne nous ont pas entendus. « C’était mieux qu’en rêve » je laisse échapper un léger rire. Il n’y a aucun moyen que je puisse abandonner ça maintenant que je l’ai eu. Tout ce sport m’a donné faim, et même si je n’ai pas envie de quitter mon lit, surtout avec Gabe à mes côtés. Mais quand même, il faut que je bouge, je ne suis probablement pas le seul à avoir faim, toute la ménagerie qu’il y a au rez-de-chaussée doit attendre patiemment que je descende pour les nourrir. Je me lève à contre cœur, renfilant mon boxer et mon jean « t’as faim ? » je me lève attendant la réponse et ouvrant la porte de la chambre, bon, il y a déjà deux de mes chats qui viennent se frotter à moi, cette bande de goinfre. Et j’entends les chiens se ruer en bas des escaliers, ils font un bruit fout avec leurs griffes sur le bis des marches « Et il faut que j’aille m’occuper d’eux, où ils vont être jaloux ! Il semblerait que quelqu’un a empêché leurs maître de s’occuper d’eux au moment où il est rentré !» Je souris, ça en valait carrément la peine. Je sais qu’à la seconde où je redescendrai de mon petit nuage rose, je me taperais la tête contre les murs, mais ça valait le coup.





© Gasmask

_________________
Welcome to my world of fun
I'm taking back the crown, I'm all dressed up and naked,I see what's mine and take it,If it feels good, tastes good,It must be mine,Heroes always get remembered,But you know legends never die
avatar
MESSAGES : 245
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Mer 25 Nov - 16:38

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel


Je suis surpris en voyant son corps, en le sentant contre moi, le touchant. Il a tout l’air du prof cultivé, intelligent, le prof qui passe ses journées à travailler. Et pourtant, il est plutôt musclé, son corps est parfaitement sculpté et ça m’en voit ravi. Je souris quand il palpe mes fesses avec envie et je lui dévore les lèvres dés que je le peux. Nous finissons bien vite dans la chambre, torses nus. Il couvre mon corps de baisers, de petites morsures taquines et je ne peux m’empêcher de grogner en caressant ses cheveux, je m’en fiche de les ébouriffer maintenant. On fait l’amour, on s’embrasse, on se cherche et on se taquine, on se fait du bien et on se sourit. On ne fait qu’un pendant une heure ou deux, j’ai perdu la notion du temps. Peut-être est-ce plus tard même ? Qui sait. Encore en sueurs, je le garde contre moi pour l’embrasser en souriant. « Définitivement mieux que dans un rêve … » Je réponds en l’embrassant dans le cou. C’est en grognant que je l’observe se lever. Je n’ai pas envie qu’il se rhabille, ni même qu’il quitte le lit, mais il doit nourrir ses animaux et je respecte ça. J’enfile mon boxer, uniquement mon boxer, ça suffira si jamais il y a un second round après avoir mangé. Je me lève et le suit. « J’ai faim de toi, ça compte ? » Je rétorque en attrapant ses fesses tout en découvrant deux chats devant la porte.

J’aime les chats. J’aime les félins en général. J’ai été pendant longtemps un guépard, je connais les instincts félins mieux que quiconque alors je suis toujours l’homme à chats. Ils m’aiment bien comme s’ils savaient que j’étais l’un d’entre eux. J’en caresse un au passage, puis le second en suivant Camden jusqu’à la cuisine. « Jaloux ? Déjà ? Moi aussi je pourrais être jaloux d’eux, te réclamer encore plus de … caresses … » Je lance d’un ton coquin et amusé. Je l’observe donner à manger à chacun de ses animaux, il prend son temps pour bien s’en occuper et ça me fait sourire. Il est mignon, le beau professeur intelligent et ami des bêtes. Furtivement, quand il a fini, je viens me placer derrière lui et je l’enserre au niveau de la taille pour embrasser son cou tendrement. « T’es tout chaud. J’ai envie de rester contre toi … » Je murmure avant d’embrasser sa mâchoire en tournant mon visage. « Et je ne plaisantais pas tout à l’heure. J’ai faim de toi. J’ai envie de t’embrasser encore et encore. Ne plus m’arrêter. » Je le tourne pour lui faire face et je l’embrasse passionnément en prenant son visage entre mes mains, le souffle court. Je mets fin au baiser pour couvrir son visage de multiples baisers fugaces et subtiles comme les battements d’ailes de papillons, les joues, le menton, le cou. Chaque parcelle de peau, je la couvre de mes lèvres durant une fraction de seconde alors que mes mains glissent pour caresser son torse nu, ses flancs. « J’ai pas envie d’aller en cours demain … Je veux rester avec toi … » Je lui avoue dans un sourire gêné.



© Gasmask


_________________

Howling ghosts, they reappear in mountains that are stacked with fear. But you're a king and I'm a lionheart. And in the sea that's painted black, creatures lurk below the deck. And as the world comes to an end, I'll be here to hold your hand.
You're my King and I'm your Lionheart.
 
avatar
MESSAGES : 87
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Mer 25 Nov - 18:13

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel

 
C’est moi qu’il veut manger ? Je souris brièvement, je pourrais le laisser faire, mais les animaux d’abord ! Je le regarde caresser Fili et Kili, les deux goinfres qui réclament leurs gamelles à coup de tête dans mes mollets. Enfin bref, je descends jusqu’à la cuisine suivit de Gabriel. Il veut plus de caresses ? Il en aura, pas besoin de réclamer pour ça. Je sers mes animaux en commençant par les chiens, Kirk le golden, Spock le labrador, Doctor le border collie, et Tardis une berger australien, -on ne se demande pas quel sont films et séries préféré lorsque l’on connaît le nom de mes animaux, ce qui me fait passer pour un total geek- tous aussi taré les uns que les autres, surtout quand il est question de nourriture, c’est sans doute ma faute, je suis un maître qui les laisse presque tout faire, et pour ce qui est des chats, ils sont tous au rendez-vous ou presque, Fili, Kili, Thorin, Bilbo sont tous autour de moi, seul Gandalf observe de loin, il n’aime pas les inconnu, c’est un vieux chat qui s’est fait maltraité, la plupart de mes animaux ont connu des horreur, Doctor a une oreille  déchirée, et Spock est aveugle d’un œil, quant à Bilbo, il lui manque une patte, enfin, maintenant, ils sont tous choyé.

J’ai enfin fini de les nourrir, et cette fois ci, c’est Gabe qui viens m’enlacer, on ne peut  pas être tranquille une seconde dans cette maison, mais pour le coup, je ne m’en plein pas, je ferme les yeux au contact de ses lèvres sur mon cou, j’ai mes mains sur les siennes. Il peut bien rester collé contre moi, ça ne me dérange pas, au contraire, j’apprécie le contact de Gabriel, et je suis quelqu’un d’assez câlin, mes animaux vous le diront. Il me tourne et m’embrasse, je positionne ma main droite sur la sienne, et mon autre main au creux de ses reins. Je ne veux pas qu’il s’arrête de m’embrasser non plus. Je ne veux que cet instant dur à jamais. Il se met à m’embrasser sur tout le visage, et caresse mon corps, j’aime son idée de rester là, ça donne envie, mais, c’est impossible. « Très tentant je l’avoue, ça me dit bien, mais malheureusement, je ne peux pas ! » Que lui loupe les cours en soit, ce n’est pas trop grave, mais moi, c’est mon boulot, si je ne viens pas, c’est tout un tas d’élèves qui loupent un cours, je suis sûr qu’ils ne s’en plaindraient pas, mais quand même je ne peux pas ! J’aime le sourire qu’il me fait, mes deux mains placées en coupe autour de son visage je l’embrasse gentiment avant de reprendre « Déjà que je couche avec un étudiant, si en plus je ne vais plus au boulot tant que j’en ai encore un, je risque de vite me retrouver au chômage ! »  J’adore tout ce qu’il vient de se passer, mais ça m’inquiète quand même, ce gamin a de quoi me faire renvoyer maintenant, Dès qu’il sera lassé de moi, il pourra me jeter quand il aura trouvé quelqu’un d’autre, nous ne sommes pas exclusif, ce n’est pas comme si il n’en avait pas le droit, ce n’est pas mon petit ami ou quoi que ce soit dans le genre, mais il a le plein pouvoir sur moi maintenant, et même si je ne crois pas que ce soit une mauvaise personne, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver.




© Gasmask

_________________
Welcome to my world of fun
I'm taking back the crown, I'm all dressed up and naked,I see what's mine and take it,If it feels good, tastes good,It must be mine,Heroes always get remembered,But you know legends never die
avatar
MESSAGES : 245
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Dim 29 Nov - 21:06

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel


Camden a raison, je ne dois pas être trop gourmand. Que je sèche les cours une journée, que je me fasse porter pâle, ce n’est pas si grave. Mais qu’un prof s’absente, c’est le planning de toutes ses classes qui est chamboulé, en plus du retard à rattraper dans les cours. Et avec les cours de robotique, il faut s’accrocher, ce n’est pas vraiment la matière dont tu te fiches pas mal de louper une séance en sachant que tu comprendras toujours la semaine d’après. Au contraire, tu loupes un cours, tu nages dans l’incompréhension complète ! Déjà que moi j’y vais tout le temps et que j’ai comprends absolument que dalle … « Moui, t’as peut-être raison … » Je réponds avec une moue résignée. « Oh tu sais, tu es si intelligent, tu trouverais un boulot sans problèmes ! Ils ont besoin de toi en plus, tu es trop précieux. Puis tu es tellement beau, tu pourrais finir mannequin, qui sait … » Je rajoute en l’embrassant langoureusement, agitant ma langue contre la sienne alors que je le serre contre moi, son torse contre le mien. Si chaud, si attirant. Il commence à se faire tard, il est presque dix-neuf heures, le soleil est coucher et le froid est bien là. C’est l’hiver après tout. « Tu veux que je reste ou je rentre à Levram ? » Je demande d’une voix sensuelle, presque dans un murmure alors que je l’embrasse dans le cou tendrement, une simple pression du bout des lèvres dans le cou puis sur sa clavicule et son pectoral au niveau de son cœur.

Je décide de couper court à l’accolade, je veux voir s’il revient vite vers moi ou pas. Agilement, je m’installe sur le rebord du plan de travail de la cuisine, près de l’évier en le regardant. « Je sais pas si tu pourras beaucoup dormir si je reste. Ni même travailler ou corriger des copies. » Je lance d’un ton espiègle en ricanant doucement. « Tu cuisines bien ? » J’ose demander sans aucune gêne en regardant autour de moi. Il m’a proposé de manger ici, est-ce qu’il compte cuisiner ou commander quelque chose ? J’avoue que je préférerais qu’il commande quelque chose, car pendant que la nourriture se prépare et qu’on nous la livre, nous sommes tous les deux libres de faire ce que l’on souhaite. Mais manger quelque chose que Camden aurait préparé sonne tout aussi bon. Et je peux toujours l’embêter un peu pendant qu’il cuisine … En y réfléchissant un peu mieux, c’est la première fois que j’ai une relation sexuelle avec un prof. Quand j’étais plus jeune, il y avait un professeur au lycée que j’aimais bien et qui me plaisait, mais j’étais mineur et je ne l’ai jamais revu. Le fantasme de coucher avec la personne qui nous enseigne des choses, c’était trop tentant, puis avec un prof aussi beau que Mr. Payne, c’était d’autant plus difficile de se retenir, d’autant plus que j’ai vingt-cinq ans désormais, je suis un adulte consentant et sexuellement actif, pas un jeune lycée mineur et sexuellement maladroit.



© Gasmask


_________________

Howling ghosts, they reappear in mountains that are stacked with fear. But you're a king and I'm a lionheart. And in the sea that's painted black, creatures lurk below the deck. And as the world comes to an end, I'll be here to hold your hand.
You're my King and I'm your Lionheart.
 
avatar
MESSAGES : 87
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Mer 2 Déc - 18:37

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel

 
Je sais que j’ai raison, j’ai toujours raison ! Bien que pour le coup, je préfèrerais avoir tort et pouvoir rester avec lui ici. Et pour ce qui est de trouver un nouveau job… Oui, je sais que j'en ai la capacité, le problème, c'est que mon boulot actuel me convient amplement! Je ne suis pas venu ici sans savoir ce que c'était d'être prof, c’est un métier sur lequel je suis tombé par hasard, et j’adore ça. Et le mannequinat sérieusement? Comme si j'avais le physique pour! Je ne suis pas moche c'est clair, mais je ne suis pas un canon non plus! Et puis être utilisé comme outil de vente, non merci! Il m'embrasse de nouveau, je ne veux qu'il arrête, jamais! Je veux être bloqué dans une boucle temporelle avec lui! Je ne veux pas qu'il parte! Ses lèvres contre mon cou sont si agréables que j'ai du mal à me concentrer suffisamment pour lui répondre, je souffle un rapide ''reste!'', et ses lèvres qui descendent jusqu'à ma poitrine, est-ce qu'il sent mon cœur battre la chamade?

Lorsqu’il s’éloigne de moi, je suis presque triste, je déteste lorsqu’il y a un écart entre nous. Il y en a eu bien assez jusqu’à aujourd’hui. Comme c’est mignon, s’inquiéter pour mon sommeil, et on boulot, je sais que c’est ironique, mais quand même Et puis…Qui a dit que je comptais dormir, ou même faire des corrections ? et puis si je suis trop fatigué, je leurs ferais faire un contrôle, je dormirais pendant ce temps-là ! Ils ne saurons pas que c’est Gabriel qu’il faut accuser. « Oh tu sais, je ne suis pas vieux au point de ne pas tenir au boulot si je manque une nuit de sommeil…Et puis les copies je les gardes pour plus tard, je dois donner un cours particulier ce soir n’est-ce pas » Je m’approche de lui, le coince contre le plan de travail. Mes derniers mots, je les souffle sur ses lèvres. Je souris lorsqu’il me demande si je cuisine bien, « j’me débrouille, mais ce soir, j’ai autre chose à faire que de cuisiner ! » dis-je avant de l’embrasser.

Après un baiser langoureux, je m’éloigne pour commander une pizza et revient rapidement « j’espère que peppéroni te convient ! » je me remets à la place que j’occupais précédemment, sourire aux lèvres. Je l’embrasse brièvement dans le cou avant de m’approcher de son oreille « Alors, ses cours particuliers que tu demandais, si on si plongeais ! Qu’est-ce que tu n’as pas compris en cours ? Moi qui pensais être un excellent professeur…» Je m’éloigne un peu pour pouvoir me noyer dans ses yeux, le sourire aux lèvres. J’aime beaucoup ce que j’enseigne, bien évidemment, mais je dois avouer que pour le moment, être capable de réparer un ordinateur, et de m’en servir pour descendre un gouvernement, ou bien être capable de créer un Terminator et bien le dernier de mes soucis. Tout ce qui m’importe, c’est ce que j’ai en face de moi, et je me doute bien qu’il se contrefiche de la technologie.




© Gasmask
[/quote]

_________________
Welcome to my world of fun
I'm taking back the crown, I'm all dressed up and naked,I see what's mine and take it,If it feels good, tastes good,It must be mine,Heroes always get remembered,But you know legends never die
avatar
MESSAGES : 245
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Lun 7 Déc - 17:48

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel


Il souhaite que je reste et c’est tant mieux ! Je n’avais pas envie de partir alors qu’il fait nuit et qu’il fait froid. Et l’idée de manger chez Camden, faire l’amour toute la nuit, être proches tous les deux, bavarder d’autres choses que de cours, ça me plait bien. J’aimerai connaître l’homme derrière le professeur. Il vient s’immiscer entre mes cuisses pour me coincer sur le plan de travail, j’ouvre aussitôt mes bras pour enlacer son cou alors qu’on s’embrasse subrepticement entre quelques mots. Oh !? Il ne veut pas cuisiner, c’est bon signe, on pourra faire ce qu’on veut … Comme continuer à s’embrasser. Il s’éloigne pour commander une pizza. Pepperoni ? Aie. Non. « Mmmmh. Pas vraiment. Je suis végétarien. J’ai beaucoup mangé de viande avant, surtout quand j’étais un guépard pendant plusieurs mois. Mais après avoir appris à maîtriser mon pouvoir, j’avais un lien psychique trop fort avec les animaux pour me remettre à manger leur viande … » Je lui avoue, gêné, massant mon cou en détournant le regard. « Mais au pire, j’enlèverai les morceaux de la pizza, je fais souvent ça. Trier. » Je renchéris aussitôt. De toute manière, je ne suis pas venu ici pour manger une pizza en compagnie du beau professeur de robotique. C’est pour manger le sexy enseignant que je suis là. Le manger encore une fois comme je l’ai mangé plus haut. Qu’il me mange aussi, il se débrouille si bien.

« Oh tu sais, si j’ai pris ton cours, c’était juste pour te voir souvent, te mater pendant une heure non stop, c’était le paradis. Disons que ta matière ne m’aime pas et c’est réciproque. Je préfère largement le prof plutôt que le cours … » Je réponds lascivement en glissant du plan de travail avant de plaquer mes mains sur ses pectoraux nus et le pousser contre un mur, soulevant ses cuisses pour les enrouler autour de ma taille et l’embrasser fiévreusement. Je le porte, le soulevant sans vraiment d’effort, avec une facilité flagrante et le dépose sur le plan de travail alors que je romps notre baiser en souriant. « Tu me rends dingue. » Je lui dis d’un ton arrogant, le sourire en coin, avant d’embrasser son torse et finalement me libérer de son étreinte en riant, voulant voir si ça lui fait mal de se séparer physiquement de moi alors que l’envie et le plaisir sont au rendez-vous. Le frustrer, c’est mon but. Le frustrer pour qu’il revienne à la charge avec plus de fougue et d’envie. Comme moi. Parce que c’est comme ça que je fonctionne, à l’instinct, à l’impulsivité animale. « Tu me fais visiter ? Histoire que je voie dans quel coin on pourra … « travailler » … » Je lui demande en ricanant en jouant avec l’élastique de mon boxer, unique vêtement que je porte actuellement, avant de le faire claquer contre ma peau.



© Gasmask


_________________

Howling ghosts, they reappear in mountains that are stacked with fear. But you're a king and I'm a lionheart. And in the sea that's painted black, creatures lurk below the deck. And as the world comes to an end, I'll be here to hold your hand.
You're my King and I'm your Lionheart.
 
avatar
MESSAGES : 87
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le Ven 11 Déc - 17:23

Too hot for a teacher
Camden & Gabriel

 
Il est végétarien? Et merde....Bon en même temps, j'aurais pu m'en douter, et puis s’il a vraiment faim d’autre chose que mon corps, ce qui apparemment n’est pas le cas, j’ai toujours de quoi lui faire un repas végétarien dans le frigo, ou il peut toujours manger la bouffe du lapin, ça marche aussi, mais le goût n’est sûrement pas le même « désolé, en y réfléchissant ça paraît évident, il y a toujours des légumes au frigo ! ». Comment ça ma matière ne l'aime pas? Tout ce qu'il faut c'est de la patience, beaucoup de patience certes, mais c’est à la portée de tout le monde si on y met du siens, mais je comprends que les gens n’aime pas ça. Mais bon, j'apprécie la raison pour laquelle il la suit: moi! Bon j'avoue j'ai l'impression d'être un simple produit de consommation. Mais je prends quand même le compliment en lui souriant. Et le voilà maintenant qui me plaque au mur, il m'embrasse. Il finit par me porter, mes cuisses enrouler autour de lui. C'est qu'il a de la force! En même temps, vu sa musculature je n'en attendais pas moins. Et je fini sur le plan de travail, place qu'il occupait précédemment. Je le rends dingue? Je sais, il l’a déjà dit! Mais tout ça, c’est de sa faute! « Je peux dire la même chose à ton sujet ! »  Après avoir embrassé mon torse, il s'éloigne de moi...Mais hé oh! Je ne veux pas moi! Je veux qu'il reste accrocher à moi! Et puis c’est qu’il me tient chaud.

Il veut visiter? Bon, ces intentions ne sont pas très innocentes, mais baptiser ma maison, et avoir un souvenir de lui dans chaque pièces ? L’idée m’enchante, ça ne risque pas de prendre trop de temps, ce n’est pas comme si j’avais une villa. Il joue avec son boxer, il aime jouer avec les gens pour obtenir ce qu’il veut, et je ne suis pas différent, je craque facilement. J’attrape ses poignets et le guide vers le salon, ça va, le chemin n’est pas trop long, cinq mètres à faire n’ont jamais épuisé qui que ce soit « Le salon, la chambre, la chambre d’amis et la douche sont les seules pièces où on peut coucher sans être enquiquiner par mes constructions ! » Je souris avant de l’embrasser dans le cou et de le pousser sur le sofa. Au moins, on ne sera pas trop loin de le porte d’entrée pour quand le livreur arrivera, si on finit par lui ouvrir…Il y a des chances pour que notre concentration soit à tout autre chose, et je n’aurais aucun scrupule à faire poireauter le livreur dans le froid hivernal si c’est pour prendre et donner du plaisir ! Certaines choses passent avant d’autre. « J’aime t’avoir ici, avec moi» je murmure avant de l’embrasser à nouveau.





© Gasmask

_________________
Welcome to my world of fun
I'm taking back the crown, I'm all dressed up and naked,I see what's mine and take it,If it feels good, tastes good,It must be mine,Heroes always get remembered,But you know legends never die
Contenu sponsorisé
Re: Too hot for a teacher [Camden] écrit le

Too hot for a teacher [Camden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Young teacher, the subject of schoolgirl fantasy ♥ | PV Alan & Jackie
» Mon voyage en Grande Bretagne - 9 - Londres , Camden Market
» Teacher registration

Reckless and Brave :: 
Levram School
 :: les étages :: amphithéâtres
-