AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Chasing lights on eighth avenue | PV Némésis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Chasing lights on eighth avenue | PV Némésis écrit le Sam 14 Nov - 18:08

Chasing lights
hélios & némésis


 
Pour tout avouer, Hélios ne savait pas vraiment ce qu'il faisait là, ni ce qui l'avait poussé à s'aventurer dans un lieu aussi peuplé. La foule grandissante menaçait déjà de le rendre complètement fou. Heureusement pour lui, il ne possédait aucun don risquant de causer la mort de centaines de personnes sous seul prétexte que ses émotions étaient en émoi - au contraire de certains de ses camarades de Levram. Son don n'avait rien d'offensif, et cela n'était pas pour lui déplaire, loin de là. Enfant, il aurait donné n'importe quoi pour être comme ses demi-soeurs : un enfant normal. En grandissant, il aurait préféré avoir un don plus utile, comme la pyrokinésie. N'importe quoi pour se défendre face aux attaques incessantes de son père. Mais au final, son don lui avait sans doute éviter la mort plus d'une fois, même s'il avait encore du mal à accepter sa "différence". Il en voulait à sa mère de l'avoir laissé là, chez son père, sans même une lettre d'excuse ou une explication. Elle s'était simplement contenté de l'abandonner, comme une lâche, une traître. Et pas un jour ne passait sans que cette haine ne grandisse. Il ne savait rien de sa génitrice, si ce n'est qu'il avait hérité d'elle ses yeux d'un bleu étonnamment hypnotisant. Et de ce qu'il pouvait en déduire, ses dons provenaient bien de quelque part. Sa mère avait-elle été comme lui ? Une mutante ? Une abomination aux yeux du reste du monde ? Tenait-il ce fléau de cette femme qu'il n'avait jamais vu ? Sans doute. Autant de questions qui n'obtiendraient sans doute aucune réponse.

Il se trouvait devant un magasin à la devanture tout aussi ostentatoire que les prix exorbitants des accessoires que l'on pouvait y trouver. Le shopping n'avait jamais  été sa tasse de thé. Mais il n'avait parfois pas trop le choix, surtout quand sa garde robe en souffrait, et qu'il devait finalement se résoudre à subir la foule étouffante de New York et de ses tours géantes. La grosse pomme n'avait rien à envier à Paris au niveau des magasins. La mode y était tout aussi extravagante ici qu'ailleurs - quoique parfois un tant soit peu plus diverse. Mais c'était un domaine qui échappait à Hélios. Et perdu dans cette immensité noire et bruyante, il se maudissait de ne pas avoir pris une carte avant de partir. Voilà un an qu'il résidait à New York, et il avait comme l'impression de ne jamais pouvoir trouver la sortie de ce dédale de béton et de gratte-ciels. Il regrettait également de ne pas avoir saisi sur l'occasion, lorsqu'Ariana était partie en virée shopping deux jours plus tôt. Cela lui aurait évité de vivre cet enfer tout seul. Aussi, se bousculer semblait être la manière préférée des New-new-yorkais de communiquer entre eux. Quelque chose qu'il n'avait plus connu depuis qu'il avait quitté Métropolis. Et même si cette ville n'évoquait que de mauvais souvenirs chez lui, il ne pouvait s'empêcher de la regretter. Au moins, Métropolis n'appartenait qu'à un seul héros. Pas à une bonne centaine, comme semblait l'être New-York.

Réussissant à se dégager de la foule grandissante qui s’amassait de plus en plus aux abords des magains - les mains pleines de plusieurs sacs (même en temps de crise, il faut croire que cela n'empêchait en rien les gens de dépenser tout leur salaire dans des futilités sans nom), Hélios parvint non sans grand mal à repérer un banc solitaire, non loin de tout le capharnaüm incohérent en face de lui - bousculant au passage une jeune fille qui manqua de chuter. " Je suis désolé... " commença à grommeler le jeune mutant, avant de s'apercevoir qui il venait de bousculer. " Nem ? Vraiment désolé. J'ai deux pieds gauches ces derniers temps... " Aidant la jeune fille à se relever, il ne put s'empêcher de la baisser les yeux à l'instant où celle-ci levait les siens pour rencontrer son regard. Hélios n'avait jamais été bon pour les effusions d'affection, et encore moins pour affronter ses sentiments. " Ca va, rien de cassé ? "

 
electric bird.

_________________

My lover's got humor, she's the giggle at a funeral, knows everybody's disapproval. I should've worshipped her sooner. The only heaven I'll be sent to is when I'm alone with you. If the heavens ever did speak, she's the last true mouthpiece. If I'm a pagan of the good times, my lover's the sunlight to keep the Goddess on my side. When the Ritual begins there is no sweeter innocence than our gentle sin.
(c) crackle bones

Chasing lights on eighth avenue | PV Némésis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» adaptateurs quinny vers bb confort / gamme life vers avenue
» Le Havre - Avenue Général Ferrié
» Le Havre - Avenue du Bois-au-Coq (et rue)
» chassis elite avenue bbconfort?
» Le Havre - Avenue Emile-Dupont

Reckless and Brave :: 
New York City
 :: est :: magasins de columbus circle
-