AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

[IVAN] Fight for something, or you'll die for nothing.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
MESSAGES : 48
[IVAN] Fight for something, or you'll die for nothing. écrit le Lun 9 Nov - 17:23


Ivan Sergueivich Vakhrouchev
ELEVE MUTANT FT. Scott Adkins

 

Efficace, Confiant, Direct
 Pragmatique, Borné, Ferme
  Calme, Loyal, Protecteur

   -Si les stéréotypes existent, c'est qu'il y a bel et bien un fond de vérité dans chaque parole, n'est-ce-pas ? Quels sont donc les stéréotypes les plus connus sur les russes ? Qu'ils font n'importe quoi ? Que leur pays, diabolisé par les joies d'internet, est rempli de fous ? Que leur dirigeant est un dictateur que personne n'ose vraiment contester ? Allons, pourquoi chercher aussi loin ? Les Russes sont...Alcooliques ! Bravo. Après tout, tout le monde ici connaît la légende disant que les Russes, pendant l'hiver, boivent une rasade d'une boisson fortement alcoolisée qu'ils appellent pourtant « petite eau » dans leur langue avant d'aller se coucher afin de toujours avoir chaud. Par conséquent, fier de sa nationalité et de faire perdurer ce stéréotype (bon, en fait, il s'en contrefiche) votre dévoué serviteur est un alcoolique notoire, ne laissant jamais une bouteille entamée échapper à son regard. Certains fument, d'autres se droguent, d'autres encore mangent des fruits et des légumes, lui, il boit, et ça lui va très bien, surtout que l'alcool le rend sociable, ce qui change de d'habitude.
-Un autre stéréotype plutôt vrai sur les russes (encore que ça, c'est une caractéristique plus qu'un stéréotype, car sans ça ils auraient du mal à vivre dans leur propre pays) est qu'ils résistent plutôt bien au froid. Ayant passé cinq ans dans une prison à casser des cailloux et des dents dans un coin de la Sibérie, il va sans dire que lorsque l'Automne arrive à New York, c'est à peu près la période de l'année où Ivan arrête de suer comme un ours à cause de la chaleur excessive. Ah oui parce que du coup, s'il peut camper en extérieur par moins quarante, faut pas espérer l'emmener sur une plage en été si vous voulez éviter de le retrouver à s'asperger d'eau (et de vraie cette fois) plus souvent qu'une otarie.
-Chaque personne en ce bas monde...Et dans d'autres, a sa petite phobie, le genre de petites choses qui font que les gens vous regardent avec un air amusé lorsque vous croisez quelque chose qui vous tétanise ou vous met dans un état ridiculement hors du commun, jusqu'à ce qu'ils croisent eux-mêmes leurs Némésis au détour d'un placard. Pas de chance, le gaillard dont les phalanges ont rencontré presque autant de mâchoires que de fourchettes a deux choses du commun en horreur : les insectes et les seringues. Les insectes, parce que ces petites bestioles peuvent se cacher n'importe où, font un bruit pas possible, peuvent vous rentrer dans le nez, la bouche, les oreilles, les yeux, vous piquer un peu n'importe où, et surtout, c'est vachement difficile à attraper ! Les seringues...Parce que. Déjà que ça a été un supplice pour lui de faire les prises de sang et de mettre les vaccins à jour, autant dire que quand un membre du personnel vient lui dire qu'il faut faire une injection de tel produit ou une prise de sang, il devient plus blanc que la neige à laquelle il est tellement habitué. Heureusement, il fait en sorte que ce secret soit bien gardé.
-Il paraît que ceux qui veulent être les plus forts ont quelque chose à compenser. Sur ce fait, on n'ira pas essayer de baisser le pantalon de notre cher ami russe au risque de ne plus pouvoir manger autre chose que de la soupe et des médicaments pendant un moment, mais il est vrai que, tel un mâle appartenant à n'importe quelle race sauvage, l'autoproclamé plus gros buveur de Levram School s'intéresse beaucoup à sa propre force ainsi qu'à celle des autres. Durant ses années de jeunesse, avant que les fers ne lui soient passés, il a pratiqué beaucoup d'arts martiaux différents dans lesquels il est souvent devenu assez bon, tels que le Systema, le Judo, le Muay Thai et le MMA...Ce qui lui fut bien pratique pendant les dernières années de sa vie.
-S'il parle couramment sa langue natale (encore heureux), Ivan, n'étant arrivé aux États-Unis que depuis peu, a encore un peu de mal avec l'anglais. Son accent reste toutefois très compréhensible, mais il doit encore s'améliorer, d'où le fait qu'il suive assidûment des cours de langue afin de pallier à cette lacune.
-Tout le monde a ce qu'on appelle un « sujet tabou », pour certains, c'est le sexe, pour d'autres, c'est l'amour, pour une troisième catégorie de personnes, c'est l'argent. Le quatrième sujet tabou, qui concerne, en l'occurrence l'ancien prisonnier russe, c'est le passé. Tout ce qu'il daignera bien vous dire, c'est qu'il a grandi dans un pays où les Hommes buvaient autre chose que du soda et se serraient la main avec vigueur plutôt que de se caresser le bout des doigts. Qu'il a vécu une partie de sa vie en prison pour avoir fait quelque chose de grave, et qu'il était arrivé à l'école parce que ça devenait assez louche qu'il n'ait jamais perdu un combat. Il vous dira éventuellement que les « combats organisés » dans les prisons russes, ce n'est pas qu'une légende, par contre si vous lui demandez en détail pourquoi il a été en prison, ou s'il a été marié, vous serez chanceux de n'entendre qu'un grommellement avant qu'il ne tourne les talons et vous laisse planté là avec vos questions.
-Ayant fait des études scientifiques dans le but, à l'origine, d'être médecin,  Ivan fait partie de ces nombreuses personnes qu'on répertorie dans les statistiques d'échec. Il est pourtant loin d'être bête, le bougre, et à l'époque, il n'ingurgitait pas encore autant d'alcool que la moitié de sang qu'il a dans le corps. Mais hélas, les études de médecine eurent raison de lui. Au fond, c'est peut-être mieux ainsi, qui sait comment il aurait réagi face à une perfusion ? Néanmoins, il a gardé quelques connaissances de ses études, ce qui peut toujours servir.
-Fait particulièrement anodin mais qui a tout de même son importance au cas où il serait amené à se rendre dans un centre équestre ou à combattre un métamorphe passionné par l'équitation : Il est allergique au pelage de cheval. C'est toujours moins ridicule que les poils de chats ceci dit.
-On pourrait s'attendre d'un ancien prisonnier alcoolique qui respecte la force avant toute autre chose qu'il soit particulièrement réticent à l'autorité et à la hiérarchie, à ce que ce soit un élève assez turbulent qui n'en fait qu'à sa tête et qui maltraite les petits boutonneux dans les couloirs, s'amusant à les enfermer dans leurs casiers. Eh bien, étrangement, c'est tout le contraire ! Attention, pas le contraire dans le sens où c'est lui qui se fait enfermer dans son casier hein. Mais dans le sens où il est d'une discipline de fer et respecte absolument l'autorité des professeurs ainsi que ses camarades. Ce n'est pas parce qu'il parle peu qu'il ne respecte rien, ni parce qu'il est fort qu'il regarde les autres de haut. Au contraire, s'il est fort, c'est bien pour prêter sa force aux autres. Ainsi, il est fortement déconseillé de gifler un binoclard sous ses yeux, sans quoi la gifle pourrait être rendue avec un peu plus de vigueur que prévu, sans que ce soit forcément par la personne qui l'a reçue.
-Il est également à noter que ce défenseur de la veuve et de l'orphelin à grands coups de paluches dans le groin a une ambition secrète. Certains rêvent d'être de vrais héros qui sauvent des gens et sont aussi reconnus que Superman, d'autres aimeraient avoir toutes les filles (ou tous les hommes, pensons un peu à nos héroïnes !) à leurs pieds, lui, c'est d'une absolue simplicité, il espère, lorsqu'il aura entièrement terminé sa formation à l'école Levram, devenir lui-même professeur dans cette école.
-Paradoxalement à son obscur passé, à sa carrure d'épaule et à sa musculature développée, Ivan est (encore un stéréotype parfaitement russe me dira-t-on, mais hey, je fais que relater son histoire moi, si vous avez un problème, vous allez le voir directement, de toute façon il vous aime pas, nah), un grand amateur d'échecs. Il ne pratique pas énormément d'activités en plus des cours à l'école Levram, mais les échecs en font partie...Bien sûr, il n'y joue que lorsqu'il est sobre, et il aimerait beaucoup la création d'un club d'échecs.
-Puisqu'il faut bien des lacunes à chaque être, il est intéressant de noter que notre cher joueur d'échecs est quasiment incapable de se servir de l'outil informatique. Problématique à cette époque où l'ordinateur est maître de l'univers, il est capable d'effectuer des tâches simples, mais dès qu'on lui demande quelque chose d'un peu compliqué, le néant s'installe encore plus profondément que dans le regard d'une loutre anémique. C'est entre autres pour ça qu'il demandera toujours, d'une voix basse lorsque personne ne regarde, la notice accompagnant l'appareil qu'on lui confiera pour telle ou telle activité.
-Malgré le fait qu'il n'ait jamais perdu un seul combat durant ses années de prison, le distributeur de tartines qu'est ce russe n'est ni rancunier ni mauvais perdant. Au contraire, chaque défaite est un apprentissage de plus, et l'aidera, selon lui, à ne pas commettre deux fois la même erreur. Bon, certains échecs étant plus humiliant que d'autres, il n'ira pas non plus crier ses débâcles sur tous les toits.
-Le pénultième point, et non des moindres, à savoir sur notre cher ami le russe est qu'il ne connaît pas sa mère biologique. En effet, son père lui a dit, lorsqu'il le jugea l'âge d'être au courant (et après avoir assez bu pour danser le french cancan dans la neige sans se sentir stupide) que celle qu'il avait toujours considéré comme sa mère était en fait sa belle-mère. Cependant, il refusa de lui révéler l'identité de sa mère biologique. La seule chose qu'il se permette de subodorer à son sujet, c'est qu'elle n'est pas tout à fait humaine, car son père, à part sa capacité à ingurgiter au moins autant d'alcool que lui, n'avait aucune caractéristique particulière.
-Enfin, le dernier fait notable à son propos est qu'il est Outside Linebacker dans l'équipe de Football de l'école. Au début, il se disait que center lineman, ç'aurait été sympa, mais au final, se retrouver en face d'armoires à glace de cent quarante kilos, c'est un peu complexant à force, même quand on arrive à les renverser de temps en temps. Du coup, aller titiller le quart arrière avant qu'il ait le temps de passer le ballon, c'est bien aussi, et puis c'est valorisant.
     
 
Surnom(s): Pourquoi s'ennuyer à donner un surnom à quelqu'un dont le prénom est aussi court ? Quelques malins le surnommeront peut-être « Vivi », mais personne n'a encore osé le lui dire en face.
 Age: 35 bouteilles bien alignées et bien vidées, et nan, il est même pas bourré !.
 Date et lieu de naissance: 06 Février 1986, dans cette magnifique ville qu'est Novosibirsk. Au moins il a eu la chance de naître à un endroit où passe le transsibérien, c'est pas donné à tout le monde.
 Nationalité: Américaine, fallait bien faire la paperasse à son arrivée en Amérique, sinon ça allait poser problème.
 Origines: Russe par son père, pauvre homme, encore un fragile à cause de qui le dicton « boire ou conduire, il faut choisir » a encore un sens. Mais vu qu'il est mort pendant les années de prison d'Ivan, ça ne l'a pas si profondément marqué que ça. Sa mère adoptive était également russe, mais elle est morte dans les mêmes circonstances que sa femme. Ne sachant pas qui était sa mère biologique, comment voulez-vous qu'il devine qu'il a du sang mutant français dans les veines ? (Attention, c'est secret défense, n'allez pas le lui dire hein, il ne faudrait pas lui gâcher la surprise, lui qui déteste la simple mention de manger des escargots et des grenouilles).
 Statut civil: Veuf. Sa femme et sa belle-mère ont été prises en otage par une organisation pas très nette à laquelle le père d'Ivan devait de l'argent, boire ou jouer aux cartes, il faut choisir...Bref, pour faire court, ils n'avaient pas les moyens de payer, ils ont tué les deux femmes, puis, lorsqu'ils ont voulu se débarrasser du fils du mauvais payeur, ils ont été fort surpris de voir que leurs os résistaient moins bien que prévu à ses assauts. Quelques jours plus tard, il était chargé de tous les meurtres, celui de sa femme compris, et envoyé dans un goulag à perpétuité. C'est beau, la justice, hein ?
 Orientation sexuelle: Hétérosexuel, la porte de derrière, c'est une porte de sortie, messieurs !
 Études:  Athlète jusqu'au bout des ongles, Ivan suit bien entendu le cursus sportif. Cependant, afin de palier à ses lacunes en anglais, il suit également le cursus de langues, car il est strictement hors de question qu'il ne soit qu'un homme bourru et mal intégré à la société moderne. Et puis, pour commander un coup dans un bar, c'est mieux dans un anglais correct.
 Pouvoir/Particularité: Kinétikinésie (maîtrise de l'énergie cinétique)
 Niveau: 4, compte tenu du fait qu'il a passé sa vie à essayer de comprendre, doser et maîtriser son pouvoir, il s'en sort plutôt bien à trente cinq piges...Encore une fois, à part quand il a un peu trop bu ou lorsqu'il perd les pédales. Tout le monde a ses limites hein.
 Groupe: Stylish Deers
 Recenser votre pouvoir: Kinétikinésie
Code:
<pris> kinétikinésie </pris> ivan s. vakhrouchev
 Nom de super-héros: Warden
Code:
<pris> Warden </pris> ivan s. vakhrouchev
 Avatar: Scott Adkins
Code:
<pris> Scott Adkins </pris> ivan s. vakhrouchev
 Crédits: Mirela (gifs).
 
 
one day baby we'll be old
 
Comment et quand avez-vous découvert votre pouvoir/particularité ?
Vous pouvez pas connaître ça, cette sensation bizarre que vous pouvez faire quelque chose sans qu'on vous ait jamais expliqué ce que c'est ou comment le faire. Ce petit plus qui vous donne l'impression d'être différent, supérieur en quelques sortes, parce que vous n'avez jamais vu quelqu'un capable de faire ça à part vous, et que quand vous avez demandé ce que c'était, on vous a juste répondu que vous étiez un peu timbré. Les enfants apprennent à marcher et à parler, à aller au pot, à manger, mais il y en a d'autres qui apprennent à frapper. Quand vous passez autant de temps à l'école assis sur une chaise à recopier des dictées de dix lignes ou des calculs mathématiques aussi complexes que 1040 + 1040 qu'à vous taper joyeusement dessus dans la cour de récré parce que Vladimir a piqué le goûter de votre copain Boris ou parce qu'Alexei, Vasili et Misha veulent juste trouver quelqu'un sur qui essayer le nouveau coup qu'ils ont vu à la TV et que pas de bol, vous passiez à côté à ce moment là et vous avez eu le malheur de regarder dans leur direction en vous demandant ce que pouvait bien être ce coup parce que vous aussi vous vous intéressez beaucoup aux arts du combat, il arrive un moment où jouer des poings est aussi important que jouer du stylo bille. Le problème, quand on est « spécial » et qu'on s'en rend compte, c'est qu'ensuite on a peur de le dire ou de le montrer. Du coup, Ivan, malgré le fait qu'il était probablement capable de faire sauter les dents des parents d'élèves, n'osait jamais répondre aux coups par peur d'activer par mégarde sa « particularité », parce qu'il n'avait strictement aucune idée de ce que ça pouvait bien être, et il ne voulait pas faire trop mal à ses camarades. Il a donc passé une partie de son enfance à...Se faire victimiser. Résultat, son père, très mécontent qu'un fier gaillard de la famille des Vakhrouchev revienne de l'école avec des bleus plein la tête, l'inscrivit à divers arts martiaux pour qu'il apprenne à se défendre, une aubaine pour Ivan, qui pourrait surtout apprendre à maîtriser son pouvoir. Ces années d'arts martiaux lui permirent de se familiariser avec le combat, de devenir très fort, et surtout, de maîtriser cette capacité qu'il avait d'accélérer momentanément ses coups ou ses mouvements, sans vraiment comprendre comment. L'apogée vint cependant au lycée, lorsqu'en cours ils parlèrent d'énergie « cinétique ». L'énergie créée par le mouvement, vous connaissez cette image dans les dessins animés, une petite ampoule qui s'allume d'un coup, en bien ce fut la même chose chez notre ami russe, qui comprit alors en quoi consistait sa particularité. Sachant cela, il apprit à s'en servir afin de modérer sa force, pour ne pas se fracasser les os déjà, et pour ne pas fracasser ceux des autres s'il devait taper dessus. Jusqu'à aujourd'hui, il ne cesse de s'entraîner à maîtriser à la fois son corps et son esprit afin d'être capable de modeler l'énergie cinétique émise par ses mouvements à sa guise pour ne jamais faire dans l'excès, mais toujours donner ce qu'il faut. Cependant, il a tendance à perdre le contrôle lorsqu'il devient trop émotif...Ou lorsqu'il est bourré.

 Aviez-vous déjà entendu parler de l’école avant d’y être amené ?
Avec un père alcoolique qui passait son temps à s'endetter, jouer, cumuler des petits boulots minables et boire, une belle-mère dont les connaissances de l'univers des super-héros se résume à la culture générale la plus commune et une mère biologique absente, il serait particulièrement difficile pour le personnage raconté dans ces lignes d'avoir jamais entendu parler du S.H.I.E.L.D, surtout lorsqu'on sait que ses proches sont morts et qu'il a passé approximativement un cinquième de sa vie en prison. Du coup, il n'avait strictement aucune idée de ce qu'il était vraiment, pour lui, son pouvoir était juste un plus, il n'en parlait pas, un peu comme les personnes ayant du magnétisme mais évitant de trop en parler pour qu'on ne les prenne pas pour des allumées, même si elles ont des façons de prouver ce qu'elles disent. Résultat, personne n'a encore voulu lui dire qui avait contacté les gentils hommes en noir qui sont venus le chercher, ni qui leur avait donné sa position et toutes les informations qu'il y avait à savoir sur lui, toujours est-il qu'après avoir célébré une énième victoire d'affilée, il se retrouva complètement torché d'alcool de contrebande qui circulait au nez et à la barbe des geôliers  (qui touchaient surtout leur part en fait) et, après s'être endormi dans ce qu'il croyait être le trou qui lui servait de bac à excréments dans sa cellule, il se réveilla dans un avion, entouré d'hommes assez mystérieux qui lui apprirent deux trois choses « essentielles » selon elles, mais qui avaient surtout pour effet de réveiller une atroce migraine après la cuite de la veille. Du coup, Ivan, arrivé depuis peu en Amérique et à l'école Levram, naturalisé Américain pour les besoins de la paperasse, connaît les bases fondamentales de ces histoires de S.H.I.E.L.D, de super-héros, de mutants et tout ce bazar, mais dans ce corps d'athlète se cache un esprit inexpérimenté avide de connaissances, et les trois premières choses qu'il veut apprendre, c'est qui leur a parlé de lui, comment ils l'ont sorti de la prison, et s'ils ont des infos sur sa mère.

 Quels étaient vos premiers ressentis face à l’école ?
En fait, c'est un peu comme si un joueur de flûte traversière se réveillait dans un gigantesque musée de l'art entouré de joueurs d'instruments lui disant soudainement que c'est pas du tout lié au talent tout ce qu'il fait, mais lié à quelque chose dans ses gênes, qu'il est pas tout seul dans le monde, et qu'il va apprendre à devenir un super joueur de flûte qui sera amené à sauver le monde. En d'autres mots, c'est déroutant. Ivan ne se doutait pas le moins du monde que cette caractéristique pouvait s'apparenter à un « super pouvoir ». Du coup, quand le premier type à qui il a serré la main lui a dit que le courant passerait bien entre eux, il s'attendait vraiment pas à ce qu'il parle au sens propre. Le fait de voir tant d'autres personnes avec des capacités aussi différentes que déplacer des objets par la pensée, manier le feu, passer à travers les murs et d'autres choses qu'il pensait n'exister que dans les dessins animés et que pour des super héros reconnus, il voyait des tas de gens « comme lui » faire des choses extraordinaires. Autant dire que s'il n'avait pas été sobre depuis plusieurs jours (et donc passablement irritable) il aurait promis d'arrêter l'alcool. En conséquence, son intégration se fit...Progressivement ? Il acceptait parfaitement le fait de ne pas être comme les autres mais que d'autres soient comme lui, ce n'était en rien un problème. Cependant, il avait très honte de parler anglais à un niveau suffisant pour résider aux États-Unis, mais pas assez pour être considéré comme un bon orateur. C'était humiliant, donc il est souvent resté à l'écart. Il n'est pas resté dans son coin cependant, disons, pour résumer, que son intégration se fait toujours de manière...Progressive ?  

 Quel est votre pouvoir/particularité ?
Alors, pour ceux qui sont allés à l'école, vous vous souvenez de vos cours sur l'énergie cinétique ? Non ? Moi non plus. Mais c'est très simple. Ivan a la capacité de modifier l'énergie cinétique produite par ses mouvements, en d'autres termes, l'énergie générée par ses mouvements. Sauf que l'énergie cinétique, ça fait quoi ? Eh bien, quand vous pédalez sur un vélo, plus vous pédalez vite, plus vous produisez d'énergie cinétique, qui se transforme en énergie mécanique pour que votre vélo avance. Du coup, si vous modifiez l'énergie cinétique produite, non seulement vous pédalerez plus vite, mais en plus, vous produirez plus d'énergie mécanique. En bref, ça signifie qu'Ivan est capable d'accélérer momentanément ses gestes afin de leur donner plus de force et plus d'impact. Ça ne lui permettra pas de soulever une voiture ou de distancer un javelot au 100m, mais en modelant bien les impulsions, ça lui permet de sauter plus haut, tourner plus vite, frapper plus fort, mieux encaisser, ce genre de choses. Ça n'influence pas ses réflexes, puisque ça se décide dans son système nerveux, ni son temps de réaction, mais son corps se mouvra plus rapidement s'il module par réflexe l'énergie cinétique de son bras en essayant de rattraper un verre qu'il aurait échappé. Le problème, c'est qu'en le rattrapant de la sorte, il risque aussi de lui mettre une grande gifle et de le fracasser avant même de toucher le sol. L'autre problème est que malgré l'entraînement qu'il a fait subir à son corps afin d'être un athlète compétent, trop d'énergie cinétique accumulée reste mauvais pour lui. Frapper trop fort dans un mur, et le mur aura un gros trou, mais les phalanges de l'homme risquent d'avoir du mal à résister aussi. Prends un appui trop prononcé pour changer brusquement de trajectoire, et la jambe risque de ne pas suivre. En d'autres termes, la modération est extrêmement importante pour Ivan, puisque son corps souffre de chacun de ses excès.

 Est-ce que votre famille et vos amis savent que vous êtes différent ou avez-vous gardé le secret ?
Je crois que la question a déjà sa réponse plus haut non ? Son père s'est tué en conduisant après avoir ingéré plus d'alcool que de salive en une soirée. Sa belle-mère a été tuée par une organisation criminelle à qui son père devait de l'argent. Sa femme a été tué la même année, le même mois et le même jour, dommage qu'elle ait pas prêté serment dans le jardin des pêchers, ç'aurait été trop beau... Sa mère, il ne la connaît pas. Et les personnes ayant été témoins de ses « capacités » le croyaient juste extrêmement fort et rapide, ce qu'il se plaisait à leur dire, sachant très bien qu'ils ne comprendraient pas ce qu'il leur raconterait s'il se mettait à leur parler d'énergie cinétique ou ce genre de choses. Du coup, il ne manque à personne, et surtout pas aux autres prisonniers d'où on l'a tiré, qui se passeront bien de l'emprunte de ses dix  doigts sur leurs museaux.

 
Alors, bonjour, ou bonsoir, ou bonne nuit, j'en sais rien moi. Je suis supposé me présenter ? Mince alors, j'préfère connaître les gens que me faire connaître, mais bon. Paraît que je suis « un homme mûr » d'après ce qu'on a dit sur la CB, alors vu que je suis plus jeune que Lysandre d'un an, ça me fait marrer m'enfin, si vous le dites. (Comme ça je spoil direct que je connais Lysandre et je vous force à vous souvenir de son âge pour connaître le mien). J'adore le roleplay et l'écriture en général. Je suis pas super fier de mon personnage j'avoue, c'est pas le plus original que j'ai créé, mais bon, je vais faire de mon mieux pour que l'archétype du grand-frère discret mélangé avec le russe de base donne quelque chose de sympa et d'assez nouveau. Et pour conclure : Llamas rule !

 
avatar
MESSAGES : 112
Re: [IVAN] Fight for something, or you'll die for nothing. écrit le Lun 9 Nov - 18:32

Bienvenuuu

Franchement bravo' pour ta prés', c'est du gros level là ! (Enfin pour moi) Et même si je trouvais ce pouvoir vraiment intéressant, j'ai jamais vu personne l'utiliser, donc ça me fait plaisir.
avatar
MESSAGES : 1396
Re: [IVAN] Fight for something, or you'll die for nothing. écrit le Lun 9 Nov - 19:09

Encore bienvenuuuuuuuuuue angel
J'aime tes pavés
Et puis sérieusement, tu m'as fait mourir de rire
+ 100000 pour le pouvoir, la scientifique en moi apprécie siffle
N'hésite pas si tu as des questions

_________________
running still
bang my head against the wall. though i feel light headed, now i know i will not fall. i will rise above it all. found what I was searching for ©️ pathos
Re: [IVAN] Fight for something, or you'll die for nothing. écrit le Lun 9 Nov - 19:17

Encore une fois bienvenue Ivan cutie

Je suis vraiment fan de ton pouvoir !

_________________
avatar
MESSAGES : 245
Re: [IVAN] Fight for something, or you'll die for nothing. écrit le Lun 9 Nov - 19:35

Ton perso est impressionnant, bravo l'ami !
BIENVENUE dans tous les cas et amuse toi bien parmi nous hug

_________________

Howling ghosts, they reappear in mountains that are stacked with fear. But you're a king and I'm a lionheart. And in the sea that's painted black, creatures lurk below the deck. And as the world comes to an end, I'll be here to hold your hand.
You're my King and I'm your Lionheart.
 
avatar
MESSAGES : 109
Re: [IVAN] Fight for something, or you'll die for nothing. écrit le Lun 9 Nov - 20:10

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUE PARMI NOUS cutie cutie

_________________
she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. ©️ by anaëlle.
avatar
Invité
Invité
Re: [IVAN] Fight for something, or you'll die for nothing. écrit le Mar 10 Nov - 13:30

ton pouvoir fait l'unanimité, moi aussi je l'adore I love you
bienvenue parmi nous cutie
avatar
MESSAGES : 48
Re: [IVAN] Fight for something, or you'll die for nothing. écrit le Mar 10 Nov - 16:39

Merci à tous pour votre chaleureux accueil, ça fait vraiment plaisir Smile
Eh bien, puisque mon pouvoir, qui est l'élément sur lequel j'avais le plus de doute, fait l'unanimité, je peux donc officiellement déclarer ma fiche terminée et prête à affronter la validation des @dmins
avatar
MESSAGES : 1396
Re: [IVAN] Fight for something, or you'll die for nothing. écrit le Mar 10 Nov - 20:51

bienvenue à levram!

     
      Tu sais déjà ce que je pense de ta fiche et de ta manière d'écrire, en voici donc la confirmation
     
      Ca y est, tu es validé, tu fais partie de l'équipe (bravoooooo)  

   Maintenant que tu es dans le coup, tu vas pouvoir t'éclater et profiter de l'université et de New York - sans parler de tous tes potes (et moins potes) humains, mutants, et superhéros. La méga classe.
   Je te propose donc maintenant d'effectuer toutes ces petites tâches qui finiront de t'intégrer totalement: créer ta fiche de liens ici? Tu es un superhéros en devenir, donc tu as la classe, donc tu peux te permettre le logement le plus cool qui soit.  Va donc choisir la résidence de tes rêvesici! Par la suite tu auras peut-être envie de créer un scénario, rien de plus simple en venant remplir le formulaire fourni dans ce sujet.
   N'oublie pas de surveiller aussi les nouveautés, parce qu'un héros se doit d'être au courant de tout (événements, intrigues, et tout et tout). Tu pourras également t’amuser en venant participer au flood et aux jeux.

   Si tu en éprouves le besoin, n'hésite surtout pas à envoyer un MP aux membres du staff, ça nous fera toujours plaisir de te répondre!    
   Pour conclure, je n'ai qu'un mot à dire: ECLATE-TOIIIII!      

_________________
running still
bang my head against the wall. though i feel light headed, now i know i will not fall. i will rise above it all. found what I was searching for ©️ pathos
avatar
MESSAGES : 287
Re: [IVAN] Fight for something, or you'll die for nothing. écrit le Mer 11 Nov - 13:15

NYYAAAAAAAHHHH
T'as même pas attendu que je te donne mon feu vert par facebook, vile personnage ! !!!
En tout cas, je suis super contente que tu nous ais rejoint ! angel Bienvenue du coup ahhh

_________________

- the hardest thing in this world is to live in it -


Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Re: [IVAN] Fight for something, or you'll die for nothing. écrit le

[IVAN] Fight for something, or you'll die for nothing.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cruel Chicken to fight
» Salade d été bulgare de mon ami Ivan Kolarov
» Ivan Pavlov
» Bruges Exposition Ivan Marchuk
» La trilogie des Nörmands

Reckless and Brave :: 
Hold us
 :: les registres du s.h.i.e.l.d :: candidatures approuvées
-